PARTAGER

Issa Sall accuse la Police de complicité. « Après l’attaque que nous avons subie à Tamba, nous avons contacté la police. Nous pensions qu’ils étaient là pour nous protéger, mais c’était tout le contraire. Arrivé à un pont, ils nous ont dit qu’on devait s’arrêter. Nous sommes restés là pendant une heure » a expliqué le candidat du Pur » a-t-il déclaré.

La Police a-t-elle délibérément arrête le cortège pour laisser  » les agresseurs » s’approcher ?

« Le commissaire m’a clairement dit qu’il a fait exprès de me barrer la route pour savoir la composition de notre cortège avant de nous laisser passer. Il m’a même dit ‘falewmala’ (je ne m’occupe pas de vous). C’est comme s’il voulait nous ralentir pour laisser les jeunes de Tamba s’approcher » a répondu Issa Sall en conférence de presse ce 13 février 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here