PARTAGER

La dame Coumba Diop a retiré sa plainte contre son mari tortionnaire. La pression de la famille et des proches y a joué pour beaucoup. On peut affirmer que si ce n’est déjà fait, elle regagnera très bientôt le toit conjugal, où les choses reprendront leur cours normal… jusqu’au prochain drame. Il faut tout simplement souhaiter que cette fois prochaine, on n’aura pas à déplorer de mort ou même d’accident handicapant. L’expé­rience a maintes fois démontré que ce n’est pas le pardon ou le «masla» qui met fin aux violences conjugales. Au contraire, plus on pardonne, plus le sentiment d’impunité pousse les bourreaux à des exactions plus graves.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here