PARTAGER

Suite aux violences notées dernièrement dans la ville de Jérusalem causées par «la décision des autorités israéliennes de fermer l’esplanade d’une mosquée», le Rassemblement islamique du Sénégal, (Ris Al-Wahsda), dans un communiqué d’hier, sollicite un soutien des «frères» musulmans. «Considé­rant les vives tensions suscitées par ces décisions et prenant en compte la sensibilité de ce sanctuaire et sa place prépondérante dans le conflit israélo-palestinien, le Ris Al-Wahsda, fidèle à sa mission de promotion d’un islam du juste milieu, invite le monde musulman à soutenir le Peuple palestinien pour un dénouement pacifique de cette crise», écrit le document.
Depuis le 16 juillet 2017, regrette-t-on, la communauté internationale assiste passivement à la recrudescence des violences dans la ville sainte de Jérusalem. «Ces violences font suite à la décision des autorités israéliennes de fermer l’esplanade de la sainte mosquée, avec des mesures ‘’dites sécuritaires’’ compromettant ainsi le droit d’accès à un lieu de culte aux musulmans palestiniens, no­tam­ment le troisième», rappelle le communiqué de presse du Ris. Par la même occasion, le Rassemblement islamique du Sénégal Al Wahsda lance un appel solennel à l’Etat d’Israël et à la communauté internationale «pour le respect des droits inaliénables du Peuple palestinien et la levée de ces mesures oppressives. Il condamne les actes de violence perpétrés quels que soient leurs auteurs». Le Ris invite, à ce propos, le gouvernement du Sénégal à s’impliquer davantage dans la résolution de cette crise et, au-delà, dans la recherche d’une paix durable.
mfkebe@lequotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here