PARTAGER

Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a annoncé lundi 31 juillet avoir demandé un rapport après les accusations de l’organisation Human rights watch (Hrw) qui affirme que la police utilise régulièrement du gaz poivre contre les migrants à Calais (Pas-de-Calais). «Je rappelle que dans les forces de sécurité, il n’existe pas d’usage du gaz poivre», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse au ministère, consacrée à la situation à Calais. Il a défendu le travail des Forces de l’ordre, tout en reconnaissant qu’«il peut y avoir quelques dérapages individuellement».
M. Collomb a indiqué avoir demandé ce rapport à l’Ins­pection générale de l’administration (Iga), à l’Inspection générale de la police nationale (Igpn) et à l’Inspection générale de la gendarmerie nationale (Iggn). «Le ministère de l’Intérieur est prêt à prendre en compte tout élément pouvant faire apparaître un comportement contraire aux règles déontologiques», a-t-il affirmé.
lemonde.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here