PARTAGER

Tristesse et désolation sont les sentiments les mieux partagés au village de Faraba. Un incendie a  réduit en cendres l’habitation de la famille Diamanka. Le feu a échappé à la vigilance d’une fillette qui préparait en plein air le repas de midi. Aidé par le vent qui souffle ces derniers temps à Kolda, il s’est rapidement propagé et a emporté toute la case faite de tiges de chaume et de bambous. Lits, matelas, vêtements, chaussures, fournitures scolaires, argent et autres, tout est parti en fumée. Rien n’a été épargné par le feu de bout en bout. Sacs de riz, huile et autres denrées alimentaires ont été la proie des flammes. Même si aucune perte en vie humaine n’a été notée, les dégâts sont estimés à près de deux millions, selon un membre de la famille. Les faits se sont déroulés hier en début d’après-midi, au moment où les membres de la famille étaient absents des lieux.
Le couple étant sorti depuis le matin pour des besoins divers, seuls les enfants étaient à la maison. Les populations du village, alertées par les flammes, étaient venues pour constater les dégâts. Cette bourgade, forte de plus de 500 âmes, est distante seulement de la ville de Kolda de près de trois kilomètres, et n’est pas loin de la route nationale n°6.
Pour éviter pareille situation, les habitants de cette zone réclament un plan d’assainissement et de sécurisation de ces villages de la commune rurale de Dioulacolon. La semaine dernière, une case qui servait aussi d’habitation avait pris feu au quartier Saré Moussa.
ehcoly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here