PARTAGER
Awa Marie Coll Seck, présidente du Cn-Itie.

Les membres du comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie) ont visité jeudi toute la ligne de production de l’entreprise minière Dangote cement Sénégal (Dcs), dans le cadre de la semaine de l’Itie à Thiès. Une visite au cours de laquelle les membres de cette initiative ont magnifié les installations de la troisième cimenterie du Sénégal. Lesquelles, selon eux, respectent les normes environnementales.
«On s’attendait à voir beaucoup de poussière, mais nous avons été un peu impressionnés par le fait que les émissions ne soient pas aussi importantes. Il y a un effort qui est en train d’être fait pour que l’exploitation respecte l’environnement», remarque Marième Diawara Thiaw, secrétaire permanente et coordonnatrice du comité national de l’Itie. Une remarque largement partagée par le secrétaire permanent adjoint du secrétariat technique de l’Itie, Pape Alioune Badara Paye, qui note : «Dangote continue à jouer son rôle de leadership dans la protection de l’environnement.» Et d’espérer que «ce modèle» fasse tache d’huile pour les autres cimenteries du Sénégal au bénéfice de tous les Sénégalais.
Revenant sur l’importance de leur visite à Dcs, M. Paye a rappelé que ladite cimenterie «est une entreprise qui a fait des contributions importantes au budget de l’Etat par rapport aux industries extractives». La preuve, dit-il, «dans le rapport 2018, elle a fait une contribution de 13 milliards de francs Cfa». Et cela, sans compter, «des investissements sociaux assez appréciables que Dcs fait dans sa zone d’implantation, notamment dans les 4 communes qui l’entourent, à savoir Pout, Keur Moussa, Mont-Rolland et Diass». Pour simplement dire que «l’objectif de l’Itie, c’est de venir sur le terrain et constater en compagnie de l’entreprise, des populations et des communautés, au profit desquelles ces interventions se font, pour voir s’il y a une corrélation entre les chiffres et ce que nous avons sur le terrain». Le secrétaire permanent adjoint du secrétariat technique de l’Itie a ainsi recommandé à Dcs la mise en œuvre du contenu local. Déjà, dit-il, «il y a l’investissement social qui participe à renforcer davantage ou à maximiser les retombées sur l’économie locale dans les secteurs prioritaires comme l’éducation et la santé avec la construction d’écoles et de postes de santé». Mais, indique M. Paye, «il n’y a pas que ça. Il faut aider aussi les entreprises locales à pouvoir capter les dividendes de l’exploitation à travers la fourniture de biens et de services». A ce titre, il annonce que l’Itie va travailler davantage en ce sens avec toutes les entreprises minières et pétrolières du Sénégal pour pouvoir maximiser cela.
En réponse, le directeur des Ressources humaines de Dcs, Waly Diouf, relève que «les activités Rse et leurs impacts au niveau des communautés que Dcs est en train de dérouler montrent notre engagement vis-à-vis des communautés et de l’Etat du Sénégal». Selon lui, «cet engagement fort est un exemple qui démontre carrément que les recommandations de l’Itie seront forcément prises en compte parce que Dangote a un concept qui vise à rendre à la communauté ce qu’elle mérite. Nous investissons aussi pour réhabiliter en toute transparence. Egalement, nous déclarons l’ensemble de nos activités en toute transparence».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here