PARTAGER

Idrissa Seck a été reçu hier par Serigne Mountakha Mbacké. Ce dernier s’est réjoui de la stabilité du pays, alors que le climat était tendu. Le khalife en a profité pour saluer cette «grande victoire» de tous les hommes politiques.

24 heures après la proclamation des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 24 février dernier, le candidat de la coalition Idy2019 s’est rendu à Touba où il a effectué la prière du vendredi avant d’être reçu par Serigne Mountakha Mbacké. Une opportunité pour le khalife général des Mourides de se féliciter de la manière dont les hommes politiques se sont comportés lors de ce scrutin. «Le plus important est que chacun d’entre nous soit conscient de son devoir tout en redoublant d’efforts. Vous (hommes politiques) avez une grande victoire. Vous avez tous réussi, car nous n’attendions pas tant de stabilité dans le pays ces derniers jours. Heureusement, vous (hommes politiques) avez pu gérer la situation par la grâce de Khadimou Rassoul», a-t-il dit. Avant d’ajouter : «La vie n’est pas facile, c’est par contre un éternel combat. Il faut redoubler d’efforts.» Des propos qui sonnent comme un autre appel à la paix, au moment où Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Madické Niang et El Hadj Sall ont tous rejeté les résultats publiés par la Commission nationale de recensement des votes qui a déclaré Macky Sall vainqueur avec 58,27%.
Reçu hier aux environs de 18h par Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, Idrissa Seck, accompagné de sa délégation, a salué l’engagement des populations de la ville de Cheikh Ahmadou Bamba lors du scrutin de dimanche dernier. Et c’est justement à Touba qu’il a largement battu ses adversaires, un score qui lui a permis de remporter la région de Diourbel. Prenant la parole, le leader de Rewmi a déclaré : «Nous sommes toujours restés là où vous nous aviez installés, tout en respectant les enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul.» Le président du Conseil départemental de Thiès a ainsi tenu à réitérer son engagement et son ancrage dans la confrérie mouride.
Correspondante

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here