PARTAGER

L’ancien Président, Me Abdoulaye Wade, a été l’hôte de la famille de Cheikh Bouh Kounta, à Ndiassane. Dans la capitale spirituelle de la Qadiriyya au Sénégal, le secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (Pds) a été chaleureusement reçu avec tous les honneurs, mais en l’absence, pour raisons de santé, du nouveau khalife général de Ndiassane, Serigne Bécaye Kounta, âgé de 89 ans. Une visite de présentation de condoléances dans la sobriété à toute la famille Al Kountiyou et la Ummah islamique, suite au rappel à Dieu du 6e khalife général de Ndiassane, El Hadj Mame Bouh Mamadou Kounta, tôt dans la matinée de dimanche 4 novembre 2018. Attendu depuis 16h, Me Wade est finalement arrivé, dans la plus grande sobriété, vers les coups de 19h 30 à Ndiassane, où il a toutefois été accueilli par des militants de la coalition Idy2019 et du Pds du département de Tivaouane. Il dit : «Je suis proche de la famille parce que mon père et ma mère étaient des Khadre. Mais moi j’ai choisi le Mouridisme parce que j’aime Cheikh Ahmadou Bamba.» Dans son speech, Me Wade qui n’a pas abordé la question politique a prié pour le repos de l’âme du défunt khalife. Aussi, il a prié pour la réussite de la mission du nouveau khalife, Cheikh Al Bécaye. «J’ai amené des médicaments venant pour lui, parce que la santé d’une personne âgée est précaire», poursuit-il.
Dans la délivrance du message du khalife, le porte-parole a précisé d’emblée que «Ndiassane est neutre. ‘’Dagnouy teudé diakhanaye’’, mais les fidèles khadres sont libres dans leur choix». Serigne Abdourahmane Kounta indique par ailleurs que «la paix reste le soubassement de tout développement, la racine principale pour un pays qui veut aller de l’avant. Sans elle, toute entreprise est vouée à l’échec». Il a évoqué la «nécessité d’une paix durable pour un Sénégal stable», avant de revenir sur les «qualités d’homme de paix, de concorde, de quiétude».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here