PARTAGER

Dans le but de s’enquérir des conditions de conservation des sites et lieux de mémoire, de l’état d’avancement des travaux de construction et leur réhabilitation, le ministre de la Culture et de la communication, Abdoulaye Diop, a entamé hier jeudi, et ce jusqu’au 27 août, une visite dans six régions du pays.

Abdoulaye Diop, ministre de la Culture et de la communication, a entamé hier jeudi une tournée régionale au niveau des sites historiques classés des régions. Cette visite qui va se poursuivre jusqu’au 27 août 2019 concerne les régions de Tambacounda, Kédougou, Sédhiou, Kolda, Kaolack et Fatick. La philosophie de cette tournée de terrain du ministre vise essentiellement, d’après un communiqué du ministère de la Culture et de la communication, «à s’enquérir des conditions de conservation des sites classés, ainsi que de l’état d’avancement des travaux de construction et de réhabilitation des lieux de mémoire». Au cours de sa visite, Abdoulaye Diop évoquera «les grandes lignes de la politique de son département, notamment en ce qui concerne la construction des complexes culturels régionaux et la réhabilitation des sites et lieux de mémoire».
Pour le ministre, en relation avec le ministère du Tourisme, d’après le document, il va s’agir aussi «de réfléchir à une meilleure valorisation du patrimoine culturel, matériel et immatériel afin de le rentabiliser davantage et d’en faire un véritable levier de développement du tourisme».
Abdoulaye Diop et la délégation qui l’accompagne feront également un passage au niveau des «centres d’investigation de Bandafassi (Kédougou) et de Toubacouda (Fatick), sites classés au patrimoine de l’Unesco, (des) mosquées réhabilitées de Baghère et de Karantaba, (du) fort Pinet Laprade, (des) sites mégalithiques de Sine Ngayè­ne et (des) centres culturels».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here