PARTAGER

En visite à Dakar, le président de la Confédération africaine de handball a tenu à présenter ses excuses suite à la disqualification de l’Equipe nationale féminine à la finale de la Can 2016 en Angola. Reçu hier par le ministre des Sports, le Dr Aremou Mansourou a profité de son séjour pour effectuer une visite à l’Arena Dakar dans le cadre des préparatifs de la Can féminine 2020 et 2022 que le Sénégal souhaite abriter.

Plus de deux ans après la disqualification de l’Equipe nationale féminine de handball par la Confédération africaine, le président de l’instance fédérale, le Dr Aremou Mansourou, a tenu à présenter des excuses à la famille du handball sénégalais. En visite à Dakar, M. Mansourou, accompagné de Mme Namams Fadiga, directrice exécutive de la Cahb, a été reçu en audience hier, en fin de journée, par le ministre des Sports, Matar Ba. Et cela, en présence du président de la Fédération sénégalaise de handball, Seydou Diouf, et des membres du bureau fédéral. «Je n’ai pas hésité à regretter ce qui est arrivé. Ce n’est pas seulement le Sénégal qui a souffert. C’est l’Afrique dans son ensemble qui a souffert. Je lui ai demandé d’accepter de tourner cette page et que nous puissions voir l’avenir ensemble. Nous ferons tout pour panser cette plaie», a promis le président de la Cahb.
Peu avant lui, le ministre des Sports avait déjà émis le souhait de tourner cette page douloureuse du handball sénégalais. «La présence du Dr Aremou Man­sourou montre que ce n’était pas une dynamique de combat contre le Sénégal. Ce sont des impairs qui peuvent arriver. Des interprétations possibles, mais ce qui est important aujourd’hui, c’est l’avenir de notre handball», dira le ministre qui a estimé qu’il était temps «de tourner la page et de regarder l’avenir avec des lendemains meilleurs pour le handball africain».
La Cahb avait considéré que la joueuse sénégalaise Camara Doungou ne pouvait pas participer à cette compétition, car elle a disputé le Championnat du monde junior féminin en 2014 en Croatie avec l’Equipe de France. Le Sénégal sera finalement exclu de la finale de la Can, après sa qualification face à la Tunisie. D’ailleurs, les différentes parties ont prévu de faire un déplacement à Genève très prochainement pour rencontrer l’instance internationale.

Can féminine à Dakar en 2020 et 2022
La visite des responsables du handball africain entre également dans le cadre des préparations des Can féminines 2020 et 2022. A ce titre d’ailleurs, le président de la Cahb a effectué une visite à l’Arena Dakar, dans la matinée d’hier, pour s’imprégner de l’avancement des travaux du nouveau Palais des sports. Une manière d’accompagner la Fédération sénégalaise dans sa politique de développement de la discipline.
Quant au ministre des Sports, il a promis l’engagement de l’Etat du Sénégal a continuer à accompagner l’équipe de M. Diouf qui a réalisé de belles performances sur le plan national et dans le continent. «C’est une discipline qui était en déclin, mais depuis que le président Seydou Diouf est venu avec son équipe en 2009, nous avons presque atteint le sommet. Cela veut dire qu’il y a du concret qui est en train d’être fait. Le tout, accompagné par l’Etat du Sénégal», dira le ministre. Avant d’ajouter : «Nous allons vers une organisation possible de compétition africaine de handball au Sénégal vers 2022. J’ai vu un homme engagé pour son continent, qui travaille de manière intelligente avec toutes les autorités du handball africain.»
Réjoui naturellement de la visite du Dr Aremou Mansourou, le président de la Fédération sénégalaise de handball espère que le Sénégal aura l’honneur d’accueillir une grande autre compétition africaine en 2020, pour un meilleur développement de la discipline.

wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here