PARTAGER

La gestion de la pandémie du coronavirus par le gouvernement n’est pas toujours lisible pour le commun des Sénégalais. Deux jours avant d’assouplir les mesures de restriction, le ministre Diouf Sarr a alarmé tous les Dakarois en leur annonçant qu’ils étaient au cœur de l’infection. Et le lendemain du «déconfinement» du couvre-feu, les chiffres indiquent une hausse sensible des cas. Macky a demandé de vivre avec la maladie, mais il n’a pas dit que l’on devait partager la même chambre avec elle…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here