PARTAGER

«On ne veut pas d’un Diamniadio là-bas et un autre Diamniadio ici. On veut un seul Diamniadio.» Le maire Ma­madou Moulaye Guèye s’est voulu clair devant les responsables du pôle urbain de Diamniadio dans le cadre de la pose de la première pierre de la voierie et réseaux divers au sein de sa commune. Pour lui, les populations de Diamniadio «ne doivent pas être laissées en rade dans l’édification, si on veut faire de Diamniadio un pôle urbain». Un appel qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. «Le président de la République, en lançant les travaux du pôle, nous a bien dit que cela ne va pas se réaliser si on oublie les populations autochtones de Diamniadio. Diamniadio traditionnel sera au cœur de la réalisation du pôle», assure Seydou Sy Sall. «Avant la fin de l’année, on va au niveau du pôle urbain de Diamniadio construire un collège, 2 écoles primaires, 2 écoles préscolaires. Ces infrastructures sont gérées par la commune. Même si on le fait au niveau du pôle, c’est la commune qui va en profiter», ajoute le délégué général à la Promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose. A noter que cette voirie qui va s’étaler sur 1,5 kilomètre avec des réseaux d’assainissement a pu mobiliser 500 millions de francs Cfa de la délégation générale à la Promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose. Le délai d’exécution du programme est de 4 mois.
 bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here