PARTAGER

Les auteurs de vol à bord de moto sont toujours dans la circulation. La condamnation hier du sieur Babacar Faye à 6 mois de prison ferme montre que le phénomène n’a pas disparu. Il a été reconnu coupable du chef de vol avec usage de moyen de locomotion.

Babacar Faye n’oubliera pas de sitôt son séjour au pays natal. Sénégalais vivant au Gabon, il a été condamné hier à 2 ans dont 6 mois d’emprisonnement ferme. En plus de 500 mille francs Cfa de dommages et intérêts, le juge des flagrants délits du Tribunal de grande instance l’a reconnu coupable du délit de vol avec usage de moyen de locomotion. Il s’agit d’une affaire de vol à l’arrachée perpétré à bord d’un scooter. La plaignante Yacine Dièye a eu la malchance de croiser le chemin du prévenu à hauteur du collège Sacré-Cœur. Alors qu’ils étaient deux sur la moto, elle raconte que le mis en cause lui a chipé son portable de marque IPhone 6 vers les coups de 17 heures 30. Dans la foulée, son argent d’un montant de 135 mille francs Cfa a aussi disparu. Impuissante, elle n’avait que ses cordes vocales pour alerter les passants. Babacar Faye a fini par être arrêté au rond-point de la boulangerie jaune, situé à quelque 500 mètres du lieu du vol. La partie civile, par le biais de son avocat, a réclamé la somme d’un million de francs Cfa de dommages et intérêts pour toutes causes et préjudices subis. Pour Me Ousmane Thiam, sa cliente n’a pas varié dans ses déclarations depuis l’enquête préliminaire. Et le prévenu, dit-il, a également reconnu l’existence du vol. Donc selon le conseiller de la demoiselle, le mis en cause est co-auteur dans cette affaire.
Selon Babacar Faye, c’est une de ses anciennes connaissances du nom de Pape Américain qui a commis le forfait. Il dit l’avoir pris sur sa moto à Wagou Niaye, car devant se rendre à Nord-Foire. Et c’est en cours de route qu’il a tenté son acte. Selon toujours M. Faye, le temps de demander le pourquoi de ce geste, il a été pris à partie par deux gaillards. Pour son avocat, il «n’est pas établi qu’il a pris la fuite. Comment ce Pape-là a pu s’échapper devant cette foule ? Mon client a perdu ses 500 mille, son passeport. Il a été trompé par Pape. Il n’y a pas eu de fuite. C’est un prévenu de très bonne foi». D’après le conseiller de la défense, la complicité suppose la connaissance et une participation active alors que tel n’est pas le cas. Après avoir demandé au juge de lui tendre la perche, il a sollicité une application extrêmement bienveillante de la loi pénale. Cependant, pour le représentant du ministère public, le prévenu est «de mauvaise foi et fait partie des délinquants de type nouveau qui généralement s’attaquent aux dames. Accompagné de son acolyte qu’il appelle Pape Américain, il a arraché le téléphone, donc la matérialité ne fait aucun doute». Et d’ajouter : «Ces dénégations ne sauraient prospérer. S’il n’avait rien à se reprocher, il n’aurait pas pris la fuite.» Quant à la supposée perte de son argent, le procureur a estimé que «rien dans le procès-verbal ne montre qu’il avait par-devers lui la somme de 500 mille francs Cfa». Il n’y a aucun doute, poursuit-il, qu’il est l’auteur des faits. Pour la peine, il a requis 2 ans dont 6 mois ferme.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here