PARTAGER

A la Société sénégalaise de publication et de presse (Sspp) Le Soleil, la crise est loin de s’estomper. Hier à travers un communiqué, les membres de l’intersyndicale annoncent qu’ils vont «porter plainte dès ce  mercredi 21 juin devant le procureur de la République et se constituer partie civile». Cette décision fait suite au «nouveau vol rocambolesque (qui) secoue la Sspp Le Soleil» et qui porterait sur «une centaine de bons de cadeaux de Noel d’une valeur de plus de 5 millions de francs Cfa». Les syndicalistes vont élargir leur plainte «au vol de 7 millions de francs Cfa de la caisse non encore élucidé». «Le Directeur général avait dit qu’il a porté plainte au niveau de la Dic. Plainte dont nous doutons  de la véracité du dépôt», ajoutent-ils. «Les travailleurs n’accepteront jamais que ce énième vol de 5 millions francs Cfa passe par pertes et profits. Nous réclamons hic et nunc que le Directeur général prenne les sanctions idoines à l’encontre de l’auteur du vol et à ses éventuels complices, dès lors que ce dernier a avoué les faits», souligne le document.
Les membres de l’intersyndicale poursuivent : «l’auteur du forfait, qui se trouve être un protégé du Directeur général Cheikh Thiam, a été formellement identifié parce que pris la main dans le sac.  L’homme a fini par avouer le vol après avoir vainement tenté de se dérober. Par ailleurs, son acte indélicat a fait l’objet d’un rapport déjà déposé au niveau de l’Administration.»  «Malheureusement, aucune mesure conservatoire n’a été prise à son encontre. Voilà qui confirme, une fois de plus, la politique des deux poids deux mesures érigée en règle par le Directeur général Cheikh Thiam», constatent ces syndicalistes. Qui rappellent que ce dernier «n’avait pas hésité à licencier deux agents pour faute grave, pour celui-ci, il rechigne à faire preuve de la même célérité dans la réaction, à prendre les mesures qui s’imposent».
Déterminée à protéger l’outil de travail qu’est la Sspp Le Soleil, l’intersyndicale rappelle qu’elle est toujours dans la deuxième phase de son plan d’actions avec port de brassards rouges et concerts de sifflets chaque mercredi.
Pour l’intersyndicale, «ce vol de bons de cadeaux est le deuxième en trois mois qui secoue la Sspp Le Soleil et le énième au cours de ces dernières années. En mars, un vol de plus de 7 millions de francs Cfa avait été commis à la caisse de l’entreprise.  A ce jour,  l’auteur ou les auteurs de ce vol n’ont toujours pas été identifiés. Dire qu’une vingtaine de caméras de surveillance ont été installées dans les coins et recoins des locaux de l’entreprise, sans compter les nombreux agents de surveillance qui s’y trouvent en permanence».
Le Quotidien a tenté à plusieurs reprises de joindre le Dg du Soleil, en vain. L’envoi de deux Sms n’a pas suscité de sa part une réaction.
mdiatta@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here