PARTAGER

La police compte vaille que vaille faire respecter l’arrêté Ousmane Ngom qui interdit le rassemblement devant certaines places de la capitale Dakaroise. Qui faut-il le noter est quadrillée sur certaines axes menant à l’assemblée nationale. Des gaz lacrymogènes ont été tirés par les forces de l’ordre pour disperser la foule qui commençait à se rassembler devant le barrage installé après l’immeuble Maginot. C’est l’une des accès qui mène à l’assemblée nationale. les autres ont été fermées à la circulation. Pour passer le dispositif sécuritaire, une identification est nécessaire. Seuls les journalistes et les personnes travaillant dans la zone sont autorisés à passer les barrages. Pour le moment, il est pratiquement impossible de rencontrer la moindre personne devant le rond-point de l’assemblée nationale. Les policiers n’hésitent pas à procéder de temps en temps à une autre identification des hommes de média.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here