PARTAGER

Il faut attendre encore pour que le vote du budget du ministre des Forces armées soit accompagné de débat à l’Hé­micycle. Cette année, la tradition, qui perdure depuis plusieurs années, a été respectée hier par les députés. Il a été voté, hier mercredi, à l’unanimité et sans débat par les députés. Il est en effet arrêté à la somme de 355 347 961 390 francs Cfa en autorisations d’engagement et à la somme de 262 880 124 434 francs Cfa en crédits de paiement. «Nous avons une Armée républicaine, disciplinée et professionnelle. Elle joue sa partition dans la construction de l’unité et de la cohésion nationales. Elle joue sa contribution dans les actions sociales, et les actions de développement dans notre pays et qui joue également sa contribution dans la paix dans notre sous-région, dans le monde exportant les valeurs de paix, qui sont chères au Sénégal, des valeurs aussi de coopération, de solidarité», s’est félicité le ministre Me Sidiki Kaba. Il est revenu sur la montée en puissance de l’Armée avec le maillage sécuritaire du territoire avec la création de nouveaux cantonnements militaires, de brigades de gendarmerie, d’escadrons de surveillance et d’intervention et l’équipement des nouvelles unités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here