PARTAGER
Dr Safwat Ibraghith, ambassadeur de la Palestine au sénégal.

Une délégation palestinienne effectue depuis hier, pour cinq jours, un voyage d’étude et de partage sur la gestion de l’eau au Sénégal. Il s’agit pour les deux parties de partage des meilleures pratiques dans la gestion hydraulique transfrontalière.

Une délégation palestinienne séjourne à Saint-Louis pour s’imprégner de la gestion transfrontalière de l’eau par le Séné­gal, pays membre de l’Organi­sation pour la mise en valeur du Sénégal (Omvs). L’équipe, composée de dix hauts cadres représentants de l’Autorité de l’eau, de l’Autorité de l’environnement, du ministère de l’Agriculture et du ministère des Affaires étrangères et des expatriés visitera les différents sites et réalisations de l’Omvs dans le nord du pays.
«Les cinq jours de travail entre Dakar et Saint-Louis doivent nous permettre de partager les expériences entre les acteurs des deux pays en matière des ressources en eau», a expliqué hier l’ambassadeur de la Palestine au Sénégal, à la cérémonie d’ouverture du séminaire des techniciens et cadres palestiniens impliqués dans la gestion des ressources hydrauliques.
Située dans une zone de haute tension politique depuis des années, la Palestine est, selon la diplomate, parmi les premiers pays de la planète à faire face aux besoins et défis des ressources en eau, tant au niveau de la quantité et de la qualité qu’aux infrastructures existantes et même le traitement des eaux usées.
Cette visite, initiative du Comité onusien pour l’exercice des droits inaliénables du Peuple palestinien, entre dans le cadre de la coopération bilatérale entre le Sénégal et la Palestine. C’est aussi une autre forme de partenariat économique basée sur l’échange des opportunités, des meilleures gestions et pratiques des ressources en eau, selon Dr Safwat Ibraghith. «Nous voulons que cette expérience soit le déclencheur d’une relation bilatérale dans ce domaine où les deux parties seront bénéfiques», a dit l’ambassadeur qui espère que les fruits de la visite aboutissent à un projet concret pour le bien et l’intérêt des deux Peuples en termes de gestion de la ressource hydraulique.
Membre de l’Omvs, le Sénégal peut servir d’exemple à l’Etat de la Palestine en matière de gestion des eaux transfrontalières, selon le représentant du ministère de l’Eau et de l’assainissement, Sonar Ngom. «L’expé­rience palestinienne est de grande valeur. Nous avons appris de nos propres malheurs. Nous sommes là pour apprendre des Sénégalais et avec le Sénégal, nous serons plus capables de mener des projets bénéfiques», a dit le représentant de la diplomatie palestinienne au Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here