PARTAGER

La ministre de la Micro-finance et de l’économie sociale et solidaire a annoncé une ligne de crédit de 250 millions pour le financement de projets dans la région de Saint-Louis. Zahra Iyane Thiam, qui présidait un Crd dans le cadre d’une tournée de vulgarisation du dispositif de financement de la Plateforme d’appui au secteur privé et à la valorisation de la diaspora sénégalaise en Italie (Plasepri), a fait savoir que cette tournée a pour objectif d’une part d’impulser une démarche inclusive visant à étendre l’intervention du projet et d’autre part va proposer un modèle alternatif d’entrepreneuriat basé sur la structuration des chaines de valeurs.

Si le processus  enclenché au cours de ce Crd suit son cours, les acteurs  du secteur de la micro-finance devraient normalement bénéficier bientôt concrètement  de cette ligne de crédit. C’est  d’ailleurs, selon les explications fournies par la ministre de la Micro-finance, pour leur  montrer la voie à suivre pour accéder à ce financement que cette tournée de vulgarisation du dispositif de financement de la Plasepri est organisée dans les différentes régions du pays. En effet, après les régions de Kédougou, Kolda, Sédhiou, Ziguinchor, Fatick, Kolda et Kaffrine pour une première phase, l’étape de Saint-Louis, qui marque le début de la deuxième phase, a été mise à contribution pour partager avec les acteurs à la base le dispositif d’accompagnement et d’assistance technique de la deuxième phase de ce programme qui, selon Mme Zahra Iyane Thiam, a été mis en place pour soutenir la création et le renforcement des petites et moyennes entreprises locales et favoriser l’investissement au Sénégal de nos compatriotes de la Diaspora. Soulignant que «cette initiative  participe d’une politique forte de l’Etat du Sénégal qui accorde une place primordiale au développement des Pme  dans les projets et programmes de notre économie», la ministre de la Micro finance a rappelé que le segment des Pme représente 90% du tissu des entreprises  sénégalaises et contribue ainsi à 30% du Pib et emploie près de 60% de la population active.
A cela s’ajoute, indique-t-elle, que l’essentiel de ces micros, petites et moyennes entreprises évoluent dans le secteur de l’économie sociale  et solidaire, plus précisément dans des activités basées sur des principes où la finalité sociale est au centre de l’activité économique. C’est donc pour prendre en charge les problématiques liées à ce secteur crucial que la première phase du Plasepri a été mise en œuvre avec un budget de 24 millions d’euros au total, a fait savoir la ministre de la Micro-finance qui a expliqué qu’au moment de la clôture de cette première phase, plus de 580 Pme essentiellement concentrées dans les régions de Dakar, Thiès et Saint-Louis ont bénéficié de financements et plus de 7,5 milliards  injectés dans le secteur agricole. Toutefois, Zahra Iyane Thiam reconnait qu’en dépit de  ces performances, les Micros, petites et moyennes entreprises (Mpme) éprouvent toujours des difficultés à accéder à des crédits conséquents adaptés à leurs besoins d’investissement. C’est, ajoute-t-elle, dans le soucis de consolider les acquis de la première phase et d’élargir l’impact du projet  sur le plan national que la deuxième phase a été formulée et approuvée par le gouvernement du Sénégal et les différents partenaires techniques et financiers au programme, notamment la coopération italienne et l’union européenne pour ainsi, par le biais du modèle de mise en œuvre, proposer et apporter des réponses à la  lancinante question de l’emploi des jeunes et des femmes surtout dans les zones à fort taux  migratoire à travers la revalorisation du secteur privé local.
Les différents acteurs qui ont participé à ce Crd ont dans les échanges soulevé plusieurs questions liées surtout à la difficulté  qu’on certains acteurs à accéder aux financements qui très souvent sont octroyés aux mêmes bénéficiaires.
Après la tenue de ce Crd auquel ont participé massivement les préfets, sous-préfets, maires, présidents de conseil départemental, élus locaux et autres acteurs, la ministre de la Micro-finance s’est rendue à Ross Béthio où elle a visité une rizerie financée par la Plasepri avant d’être reçue par le maire Amadou Bécaye Diop et les femmes de la localité. Sur place elle a décidé de leur octroyer une enveloppe de 59 millions de F Cfa pour les encourager. Ces femmes ont en effet réussi à tripler une somme de 5 millions que leur maire leur avait octroyée sous forme de subvention.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here