PARTAGER

Comme s’ils l’attendaient de pied ferme à l’Assemblée nationale, les députés du Pds ont porté la réplique au ministre de l’Eau et de l’assainissement. Serigne Mbaye Thiam avait accusé Abdoulaye Wade d’être à l’origine des difficultés d’approvisionnement en eau. Ce que le socialiste a maintenu hier.

Comme à la borne fontaine, à l’Assemblée aussi, l’eau est source de problèmes. Du moins, elle est à l’origine de querelles entre députés. La récente sortie de Serigne Mbaye Thiam accusant le régime de Wade d’être à l’origine des difficultés notées dans l’approvisionnement en eau n’est pas bien perçue par les élus du groupe Liberté et démocratie. «Pour vous, Mansour «Faille» n’a rien fait. Il se baladait tout simplement», a d’emblée dit hier Mame Diarra Fam, qui a invité le ministre de l’Eau et de l’assainissement à comparer les réalisations de Wade avec celles du Parti socialiste. «Le Ps a fait 40 ans au pouvoir et a fait zéro réalisation», a-t-elle répliqué. Comme pour marquer sa désapprobation, le socialiste Cheikh Seck se propose de relever le défi : «Le Sénégal comptait 1288 forages en 2000. Dites-lui (Wade) de rembourser les 2 milliards Cfa qu’il a emprunté à Serigne Saliou pour la construction de forages qu’on n’a toujours pas vus.» Avant de lancer une pique à son ancienne camarade parti : «Si tu étais des jeunes socialistes, j’allais dire que tu t’es réveillée aujourd’hui avec la gueule de bois.» Comme si les responsables du Parti démocratique sénégalais s’étaient donné le mot. En effet, Woré Sarr aussi s’est adressée directement à Serigne Mbaye Thiam. «La solution de l’eau ce n’est pas Wade. La cherté de l’eau ce n’est pas Wade. En 2000, il y avait 927 forages ; en 2012 il y avait 1480 forages. En 2000, 2500 localités avaient de l’eau ; en 2012 c’est 6500. Abdoulaye Wade appartient au passé, politiquement. Il ne cherche plus rien, on doit le laisser se reposer. Tu collectionnes les échecs, de l’Ensei­gnement supérieur- les étudiants étaient tout le temps en grève- à l’Education nationale, les enseignants ne recevaient pas leurs salaires et au ministère de l’Eau tu expliques ton échec par Abdoulaye Wade», a-t-elle lancé. C’est le même son de cloche chez le président du groupe Liberté et démocratie. A Serigne Mbaye Thiam, Cheikh Bara Dolli dit : «Tu ignores la réalité ou tu veux plaire à Macky Sall. Tes attaques ne vont pas lui plaire car Macky était en charge de l’Hydraulique en 2002.»

Serigne Mbaye Thiam maintient ses propos
Malgré ces déclarations, Serigne Mbaye Thiam n’a pas mis de l’eau dans son vin. «Je maintiens que cette situation découle du retard dans les investissements. Je ne le dis pas pour cibler. On a du respect pour Abdoulaye Wade mais on juge son action politique à la tête de l’Etat. On va juger son action politique tous les jours comme on le fait pour toute personne qui a une charge pu­blique. Dans les années 94, le secteur de l’eau a connu d’énormes difficultés. Les réformes ont permis la stabilisation du secteur en 2004. C’est cette période que Kms 2 a été mise en place avec une capacité additionnelle de 65 mille m3. Mais il était prévu qu’en 2012, nous allons avoir des déficits. En 2009, il y a eu un rapport provisoire d’un bureau d’étude qui prévoyait 7 scenarii pour l’alimentation en eau de Dakar. Il était recommandé Kms 3 et 2 usines de dessalement. L’Etat avait tardé à indiquer la solution à prendre», a réaffirmé Serigne Mbaye Thiam.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here