PARTAGER

Il n’y a pas que des réalisations au cours de ce Crd, les syndicats d’enseignants ont profité de cette tribune pour apporter les doléances des enseignants au ministre. Le secrétaire général régional du Saems/Cusems a réclamé un système éducatif plus juste. Wandifa Mané évoque la question des passerelles professionnelles de formation qui est effective au niveau de l’élémentaire et qui ne l’est pas au moyen secondaire. «Des professeurs qui sont titulaires d’un Caem et Cae n’ont aucune chance de pouvoir être professeurs de l’enseignement moyen comme ceux qui sont titulaires d’une licence» dans le cadre des accords signés avec le gouvernement, cette doléance figure en bonne place car, selon lui, cela améliore le plateau technique des enseignants. «Je sais que les syndicats ne vont pas reculer sur cette revendication et la plupart des syndicats (Saems/Cusems et le Grand cadre) ont déposé un préavis de grève depuis mardi dernier. C’est vrai nous allons vers des échéances importantes notamment les élections de représentativité mais cela ne nous empêche pas de montrer au gouvernement que nous sommes en alerte», tonne-t-il. Serigne Mbaye Thiam réagissant aux propos du syndicaliste a demandé aux organisations cette année de privilégier la discussion. «Même s’il faut s’enfermer deux ou trois jours pour trouver des solutions, il faut le faire. Je suis prêt à le faire. Parce que je porte vos préoccupations auprès des autres ministères concernés. J’espère qu’on aura le temps pour faire évoluer les dossiers», souhaite le ministre de l’Education qui ajoute que le projet de décret puisse être présenté en Conseil des ministres. Quant au directeur des Ressources humaines, s’adressant aux syndicalistes, a indiqué que tous les efforts ne vont pas impacter quand le système n’est pas stable : «Personne n’y gagne. Nous avons bien démarré l’année et nous nous engageons à ce que cette dynamique se poursuit.»
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here