PARTAGER

Le décès de Badara Mamaya Sène est une «énorme perte» pour les politiques, les sportifs, mais surtout les groupes vulnérables, a témoigné Yatma Fall, président de la Fédération des associations de personnes handicapées. «Badara Mamaya Sène est un homme très généreux, ouvert d’esprit. C’est vraiment une perte pour la ville de Rufisque, le monde politique, mais c’est surtout une perte pour les groupes vulnérables», a dit Yatma Fall dans un entretien avec l’Aps.
L’ancien arbitre international sénégalais est décédé lundi en début de matinée à Rufisque, dans la banlieue de Dakar. Il a été enterré le même jour en début d’après-midi vers 16h au cimetière de Dangou après la prière mortuaire à la mosquée du quartier Fass où il était domicilié avec sa famille. «C’est une personne qui aidait beaucoup ceux qui étaient dans le besoin dans la plus grande discrétion, dans le secret», a témoigné Yatma Fall envers le défunt avec qui il siégeait jusqu’à son décès au sein du Haut conseil des collectivités territoriales.
Il a présenté Badara Mamaya Sène comme un «ami», un «frère», un grand avec qui il a partagé beaucoup de choses dans la vie, soulignant lui avoir rendu visite jeudi dernier. «Il a été le digne successeur de Mbaye Jacques Diop dans la générosité et l’action», selon Yatma Fall, rejoint dans ce témoignage par plusieurs autres acteurs politiques de la vieille ville. Lors de son enterrement, Rufisque lui a rendu une partie de ce qu’il lui a donné en se déplaçant comme un seul homme pour l’accompagner dans sa dernière demeure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here