PARTAGER

Contrairement aux autres localités du pays qui abritent une ou des écoles Yavuz Selim, Saint-Louis n’a pas effectué hier sa rentrée des classes. La raison : le gouverneur de la région y a mis son veto en allant quérir la police. Les Forces de l’ordre se sont très tôt, avec deux voitures, déployées devant l’établissement Yavuz Selim de Saint-Louis.
Hier matin, les élèves, leurs parents ainsi que le personnel administratif et enseignant de l’école en question, qui étaient autour de 150 personnes, ont été privés d’accès au moment où la rentrée des classes devait être effective sur place à 8 heures.
Les parents d’élèves et responsables de l’établissement, sommés par les policiers de quitter les lieux, n’ont pas manqué de dénoncer cet acharnement dont ils sont victimes de la part des autorités administratives locales, alors que les autres écoles Yavuz Selim du Sénégal fonctionnent normalement.
En début de semaine dernière, Madiambal Diagne, Pca de Yavuz Selim Sa, s’était rendu à Saint-Louis pour protester contre la décision du gouverneur de la région d’interdire l’accès de l’établissement Yavuz Selim à la direction de l’école et les activités pédagogiques, arguant que le dossier relatif aux écoles Yavuz Selim et les opposant à l’Etat du Sénégal était pendant devant la justice qui ne l’avait pas encore vidé.
mdiatta@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here