PARTAGER

Réalisé pour un montant de 400 millions de francs Cfa, le quai de pêche Seydina Lima­mou Laye de Yoff a été inauguré samedi, par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne. Macky Sall satisfait ainsi une doléance qui date de 1972.

Yoff tient enfin, son joyau. Et pour l’accueillir, toutes les couches de la commune se sont mobilisées. Pour une préoccupation qui n’aura pas retenu l’attention des Présidents Léopold Senghor, Abdou Diouf et Abdoulaye Wade, il aura fallu 15 mois à Macky Sall pour matérialiser un souhait qui date de 1972. Écharpe aux couleurs nationales dans le dos, le maire de Yoff a exulté lorsque samedi dernier le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a inauguré l’ouvrage qui a coûté au ministère de la Pêche 400 millions. Abdoulaye Diouf Sarr déclare : «Notre commune étrenne ce beau quai de pêche dont elle a tant besoin, et que les acteurs attendaient depuis si longtemps, car nous sommes une commune littorale qui vivons essentiellement des produits de la mer. En outre, la mer emploie une partie importante de notre population : jeunes et adultes, hommes et femmes.»
Baptisé au nom de Seydina Limamou Laye (Psl), ancien pêcheur et guide spirituel des Layènes, le quai comporte un bloc administratif d’accueil, des abris de plage, d’un débarcadère, d’un laboratoire de contrôle des produits halieutiques, d’un bloc de 50 cantines pour femmes et jeunes et d’un parking pour les camions.
«Nous sommes dans le temps de l’action. Le Président était hier à Mboro (vendredi). Quelques jours avant, Il lançait les travaux du Train express régional», se glorifie le Premier ministre sous les ovations. Le ministre de la Pêche et de l’économie maritime, Oumar Guèye, aux côtés du Premier ministre a confié la gestion du quai à la mairie de Yoff dans le cadre d’un contrat de 30 ans. L’édile de la commune s’engage à préserver et valoriser le quai de pêche. «La commune s’y engage pleinement et compte sur la participation de l’ensemble des acteurs, afin que ce quai soit bien géré, entretenu et soit durable, au profit des populations de Yoff et du pays entier», promet Diouf Sarr.
Pour rappel, la  région de Dakar concentre 11 villages de pêcheurs qui sont au nombre de 15 000, 520 mareyeurs dont plus de 4 mille femmes dans la filière artisanale de transformation des produits halieutiques et du micro mareyage. Elle a aussi un parc piroguier de 3690 unités de pêche qui assurent une production de 44 mille tonnes par an pour une valeur commerciale estimée à plus de 18 milliards de francs Cfa.

bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here