PARTAGER

Depuis Yoff, le Saltigué Mamadou Mbengue attire l’attention du président de la République sur le morcellement des terres de l’aéroport de Dakar. L’autorité coutumière appelle l’Etat à organiser des concertations avec les communes de Ngor Ouakam et Yoff sur l’avenir de ce foncier.

Après le déplacement de l’aéroport vers Diass, les Lébous de Ngor, Ouakam et Yoff espèrent la restitution de leurs terres. Mais depuis quelque temps, des morcellements sont effectués par l’Etat avec la complicité de certaines autorités coutumières de Yoff, dénonce le Saltigué Ma­madou Mbengue. Il constate : «On voit que les terres sont en train d’être morcelées sans qu’on ne puisse identifier les responsables. Mais, ce qui est sûr, c’est qu’il y a la main de l’Etat. On ne va pas brûler des pneus ou barrer l’autoroute pour obtenir gain de cause. On respecte l’Etat de droit.» D’après lui, l’Etat profite de l’existence de tendances dans la coutume pour perpétrer certaines actions. De ce fait, le Saltigué interpelle le président de la République, Macky Sall : «Lors des élections législatives, les Lébous se sont investis pour le triomphe de la coalition au pouvoir derrière Abdoulaye Diouf Sarr dans le département de Dakar. Comme lorsque le Président fait appel à nous, nous sommes présents, il doit en retour aussi tenir compte de nos doléances.»
D’après lui, à Yoff, l’Etat collabore avec des autorités coutumières qui «n’ont aucune crédibilité». De ce fait, rappelle-t-il, ces gens ne doivent plus parler au nom de Yoff parce qu’ils sont illégitimes et leurs actions ne lient plus la commune. «Beau­coup d’infrastructures comme des écoles, un stade peuvent être construites avec les terres de l’aéroport. Nous demandons au président de la République de tenir compte de cela», a-t-il plaidé lors d’une distribution de bourses d’études qu’il octroie annuellement aux populations de Yoff.
Par ailleurs, le président du Comité de pilotage des 121 villages de la région du Cap-Vert a fait savoir que les tournées dans les communes léboues vont reprendre incessamment sous l’égide du Grand Serigne Abdoulaye Makh­tar Diop. Sur la décision du président de la République de décréter 2018 comme une «année sociale», le Saltigué Mamadou Mben­gue appelle Macky Sall à ne pas laisser les Lébous en rade.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here