PARTAGER

Pour Layène, le Président Macky Sall doit s’ouvrir davantage sur la question du parrainage dont l’examen demain à l’Assemblée nationale s’annonce à hauts risques.

Demain promet d’être mouvementé à la Place Soweto. L’opposition compte s’opposer dans la rue au parrainage. Une question qui ne laisse pas indifférente la communauté layène qui invite le pouvoir et l’opposition au dialogue. Lors de la cérémonie officielle marquant la fin du 138ème Appel de Seydina Limamou Laye hier dans l’enceinte de Yoff-Diamalaye, le porte-parole de la famille layène a demandé au président de la République d’«être plus ouvert au dialogue». Selon Mamadou Lamine Thiaw Laye, toute cette tension liée à la question du parrainage résulte d’une «absence de concertations» entre les acteurs politiques. «Le Président doit avoir l’esprit de dépassement. Il faut éviter de répondre à toute sorte de question ou de polémiquer. Un Président qui adopte une telle posture ne va pas réaliser grand-chose. Tout ce qu’on demande à un pouvoir, c’est un bilan. Celui du Président Macky Sall est en train de le faire. Que Dieu lui donne la force pour qu’il termine ses projets avec succès», a déclaré le marabout devant le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, mais aussi la présidente du Cese Aminata Tall, les ministres Abdoulaye Diouf Sarr, Seydou Guèye, Oumar Guèye, Maïmouna Ndoye Seck et Ndèye Saly Diop Dieng ainsi que le Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, entre autres personnalités.

«Macky ouvert au dialogue pour la préservation de la paix sociale»
A l’endroit de l’opposition, Mamadou Lamine Thiaw Laye rappelle que «Seul Dieu donne le pouvoir». Dans ce sillage, le coordonnateur général de l’Appel de Seydina Limamou Laye a évoqué, sans le citer, le rassemblement prévu devant les grilles de l’Assemblée nationale. Pour Seydina Issa Thiaw Laye, les hommes politiques ne doivent pas mener des actions allant dans le sens de plonger le Sénégal dans une spirale de violence. «Les politiciens dialoguent en privé. Pourquoi ils ne le font pas sur des questions d’intérêt national ? Les populations ne doivent pas se laisser manipuler. Ces politiciens boivent tous les jours du café entre eux», a soutenu le fils aîné du khalife des Layènes.
Cependant, le petit-fils de Seydina Limamou Laye a appelé l’Etat à «être fort pour ne pas se faire déstabiliser». En tout état de cause, le ministre de l’Intérieur a assuré que le Président Macky Sall «est ouvert au dialogue pour la préservation de la paix sociale».
Par ailleurs, Aly Ngouille Ndiaye a également sollicité les prières de la communauté layène pour une résolution de la crise scolaire. «Nous avons besoin des prières de Layène pour une solution définitive à la crise scolaire, parce que la grève des enseignants a trop duré. Ils doivent se satisfaire des propositions du président de la République, car ce dernier fera plus au moment où il le pourra», indique-t-il.
Le dialogue, c’est également la demande du porte-parole de Layène entre le gouvernement et les populations de Cambérène qui ont, jeudi dernier, manifesté contre les chantiers du gouvernement dans la cité où repose Seydina Issa Thiaw Laye, premier khalife de Seydina Limamou Laye.

bgdiop@lequotidien.s

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here