PARTAGER

L’opposition réclame le départ de Aly Ngouille Ndiaye après sa sortie à l’émission Cartes sur table sur la 2Stv. Le Réseau des enseignants de l’Apr prennent sa défense. «Les attaques contre le ministre de l’Intérieur sont lâches et ne sauraient  prospérer. C’est en tant que responsable de l’Apr (maire de Linguère) qu’il s’est exprimé. Aly Ngouille Ndiaye a fait ses preuves partout. C’est un exemple, un modèle. Nous sommes en phase avec lui», a déclaré, samedi, Youssou Touré, au cours d’une conférence de presse au siège de l’Apr. Le Coordonnateur national du Réseau des enseignants du parti au pouvoir qualifie l’opposition de «vendeurs de sable qui s’agitent pour justifier sa future défaite». «Au Sénégal, personne ne peut truquer des élections. La fiabilité du fichier électoral a été maintes fois prouvée. C’est avec ce même système que ceux qui s’agitent ont gagné des collectivités locales. Le ministre de l’Intérieur ne peut pas inverser la tendance. Les résultats sont encadrés. Le vol des élections est devenu un disque rayé», rappellent M. Touré et ses collaborateurs. Ils invitent tout de même le gouvernement à «diligenter la distribution des 2 % de cartes qui restent» et proposent, en ce sens, la mise en place de «commissions mobiles».
Par ailleurs, le Réseau des enseignants de l’Apr s’est aussi prononcé sur la crise scolaire. «Nous demandons que le président de la République essaie de prendre les choses en main. Ce serait bon qu’il reçoive les enseignants comme il l’avait fait l’année dernière. Nous félicitons le Premier ministre qui a les avait reçus. C’est de cette rencontre qu’est sortie la question de l’indemnité de logement», a dit Amath Suzanne Camara, coordonnateur adjoint du Réseau des enseignants. Ce dernier exhorte l’Etat à rouvrir les négociations pour une solution définitive de la crise scolaire et les syndicats d’enseignants à retourner à la table de négociation avec des contre-propositions. Youssou Touré, qui se réjouit de «l’annonce d’une batterie de mesures fortes par le gouvernement», assure que «toutes les dettes seront épongées, les crédits Dmc seront débloqués, la formation diplômante sera moralisée avec une mise en solde».
ambodji@lequotidien.sn   

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here