PARTAGER
Zahra Iyane Thiam, ministre de la Micro­finance et de l’économie sociale et solidaire.

Serigne Mbacké Ndiaye est donc seul dans sa conviction sur la suppression de la limitation du mandat présidentiel. Encore que cette idée n’est pas celle du Pôle de la majorité. Zahra Iyane Thiam embouche la même trompette que Benôit Sambou et les autres représentants de Benno bokk yaakaar. «C’est une question qui n’est pas à l’ordre du jour de la coalition, ni de la majorité ni des représentants de la majorité au dialogue politique. Elle n’est pas portée par la majorité», rectifie la responsable de l’Alliance pour la République (Apr) qui était l’invitée de l’émission Jury du dimanche d’I-radio. Dans L’Observateur du week-end, l’ancien porte-parole de Wade a indiqué qu’il a été «choisi par le Président Macky Sall pour siéger dans la Commission du dialogue politique». La ministre de la Microfinance et de l’économie sociale et solidaire précise justement que Serigne Mbacké Ndiaye n’est pas le seul puisque «le Président a mandaté l’ensemble des 20 représentants de la majorité sur la base d’une feuille de mission clairement indiquée» à l’issue de rencontres avec les leaders des partis alliés. Membre du Secrétariat exécutif de l’Apr, elle affirme que cette suppression de la limitation du mandat présidentiel «n’a jamais fait partie des propositions» de la majorité.
Sur les querelles qui minent le parti présidentiel depuis quelques semaines, Zahra Iyane Thiam estime que l’Apr dispose de structures et instances pour se prononcer sur ces questions-là. Cependant, admet-elle, «nous sommes redevables aussi bien de l’action institutionnelle et publique que de l’image que nous renvoyons à nos administrés». C’est pourquoi elle invite ces camarades de parti à «savoir raison garder» et à «mesurer les enjeux de l’heure».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here