PARTAGER

Le coordonnateur communal de l’Apr Mboro, Abdallah Tall, menace de geler ses activités dans le parti présidentiel et sa mouvance le Benno bokk Yaakaar (Bby). Selon ses partisans qui faisaient face à la presse hier, «le militant authentique de l’Apr à Mboro a toujours été zappé dans les nominations». Et ceci, laissera entendre Papa Alioune Bâ, chargé de la communication de l’Apr Mboro, «ne va plus prospérer». Il rappelle que «c’est Abdallah Tall qui a installé la coordination de l’Apr ici à Mboro en 2010. Et aux élections de 2012, avec lui, nous sommes allés sous la bannière de l’Apr. Et sur les 18 collectivités locales du département de Tivaouane, seule celle de Mboro est sortie au premier tour avec l’Apr». Pour dire, selon Papa Alioune Bâ, «c’est Mboro qui a été la locomotive, je dirais même que la commune a impulsé la victoire de l’Apr au niveau du département de Tivaouane. Si aujourd’hui le parti est en pole position au niveau du département, c’est grâce à Mboro et à Abdallah Tall parce que c’est lui qui était là quand il n’y avait rien». Des efforts qui n’ont pas été récompensés à leur juste valeur, fustige le chargé de communication de l’Apr Mboro qui dit : «Nous nous sommes rendu compte que cette victoire qui a été obtenu à Mboro n’a pas été félicitée à sa juste valeur par le président de la République parce que nous sentons que tous nos efforts ont été rangés dans les tiroirs de l’oubliette. Et cela ne devrait pas se passer comme ça.» Il s’offusque surtout sur le fait que c’est le coordonnateur communal de l’Apr qui «finance de ses propres poches, toutes les activités politiques que nous menons au sein de notre parti. Mais hélas à notre grande surprise, quand il y a des nominations et des promotions au niveau du département de Tivaouane, Abdallah Tall est manifestement oublié. Et ça, nous ne pouvons l’accepter.» Et de lancer une alerte auprès du président de la République Macky Sall : «Nous voulons que M. Tall bénéficie d’un poste de responsabilité parce que personne n’est plus méritant que lui.» Et d’insister : «Le président de la République nous avait demandé, lors des élections législatives passées, d’aller ensemble et de gagner ensemble ensuite vous seriez récompensés.» Mais, regrette-t-il, «jusqu’à présent la récompense tarde à venir».
Pour sa part, la responsable des femmes apéristes de Mboro, Thioro Gackou, demande au Président Sall de financer leurs activités génératrices de revenus. Car, renseigne-t-elle, «depuis 2009, nous sommes financés par Abdallah Tall».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here