PARTAGER

Les soutiens de Khalifa Sall à Ziguinchor lancent les Locales. Et c’est par une guéguerre interne entre ceux qui avaient respecté la consigne de l’ancien maire de Dakar lors de la Présidentielle et ceux qui avaient fait le contraire.

Ceux qui ont ramé à contre-courant de la directive de Khalifa Sall lors de la dernière Présidentielle sont aujourd’hui déclarés persona non grata au sein de Taxawu senegaal de Ziguinchor. Lors de cette rencontre de clarification aux relents d’assemblée générale organisée dimanche au quartier Niefoulène, jeunes et femmes soutiens de l’ancien maire de Dakar ont fustigé la démarche de certains de leurs camarades qui avaient refusé de soutenir la candidature de Idrissa Seck comme l’avait indiqué Khalifa Sall, qui était en prison et qui était recalé par le Conseil constitutionnel. «Nous considérons ceux qui ont ramé à contre-courant comme des parasites de notre mouvement avec l’intention de le déstabiliser au profit de leurs seuls intérêts personnels», a fulminé Ndèye Sophie Bodian, la porte-parole du jour des khalifistes, qui accuse Makan Tamba, Séga Manga et Cie «d’utiliser le nom de Khalifa Sall pour négocier avec d’autres formations politiques» en direction des prochaines Locales. «C’est eux qui disaient que Khalifa ne peut pas leur imposer un candidat ; et aujourd’hui ils veulent parlent en son nom alors qu’ils n’ont aucun mandat ni de Khalifa ni de la base», s’indignent-ils. Et c’est justement pour «prendre à témoin» leurs responsables nationaux, que ces femmes et jeunes khalifistes de Ziguinchor ont choisi leur camarade Pape Bodian, ancien Secrétaire général de la 4ème section du Parti socialiste, comme leur nouveau patron. «Un homme constant et fidèle à Khalifa Sall et c’est lui notre responsable aujourd’hui», ont-ils insisté face à la presse. M. Bodian et ses camarades annoncent que la liste Taxawu Senegaal sera présente aux élections communales de Ziguin­chor.
Les khalifistes de Ziguinchor ont par ailleurs évoqué la question qui défraie la chronique depuis quelques jours, à savoir la proposition de la présidente du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), Aminata Mbengue Ndiaye, d’accorder un statut spécial à Dakar. Proposition que les khalifistes ont rejetée avec vigueur parce que, selon eux, elle cache une nomination du maire de la capitale par décret présidentiel. «Cette nouvelle employée de Macky Sall pense que pour plaire à son nouveau boss il fallait davantage écarter Khalifa Sall en proposant une idée aussi saugrenue et dénuée de tout fondement intellectuel et démocratique», ont-ils martelé dans une déclaration lue par Cheikh Oumar Bassène. Ils réclament d’ailleurs la démission de la Secrétaire générale du Ps de la présidence du Hcct.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here