PARTAGER

«Le Président Macky Sall est inattaquable sur la gestion de nos ressources pétrolières et gazières.» C’est la réaction de Modou Diagne Fada sur l’Affaire Bbc-Aliou Sall, en marge d’une visite à l’usine Sonacos. Le leader de Ldr/Yessal rappelle que cette affaire remonte à 2010-2011 et que le contrat qui avait été signé l’a été donc avant l’accession à la magistrature suprême du Président Macky Sall. «Beau­coup d’efforts ont été faits par l’actuel régime pour rester dans la rigueur et la transparence. Et c’est dans ce cadre-là qu’un nouveau code pétrolier a été institué. Un code qui garantit d’abord les appels d’offres avant toute attribution et exige une publication des contrats, ce qui n’était pas le cas avant 2019», explique le nouveau Directeur général de la Sonacos. Ce membre de la majorité présidentielle ajoute que le Sénégal a «librement» adhéré à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie), rappelant que le président de la Répu­blique, avant même le déclenchement de cette affaire, a annoncé que la Société civile et l’opposition seront membres du Cos/Petrogaz. Autant de faits, selon lui, qui attestent de «la volonté» du Président Sall de jouer la carte de la transparence dans le cadre de la gestion des ressources pétrolières. «Person­ne ne saurait l’incriminer sur la façon de gérer nos ressources énergétiques, pétrolières et gazeuses», a-t-il d’ailleurs martelé.
Pour Fada, les sujets abordés dans l’enquête de la Bbc ont toujours été déjà soulevés, «pour l’essentiel», par l’opposition sénégalaise. «Ce qui est nouveau, par contre, c’est que les informations viennent cette fois-ci de l’étranger», a-t-il relevé. Il a, par ailleurs, salué l’ouverture d’une enquête par le procureur de la République et invité à respecter la «présomption d’innocence» de Aliou Sall. Le leader de Ldr/Yessal est convaincu également que ce dossier est «plus ou moins politique». «L’oppo­sition veut s’y accrocher pour renaître de ses cendres après sa défaite cuisante du mois de février dernier. Il n’y a aucun élément qui conforte les accusations de l’opposition. Nous sommes dans le cadre d’un combat politique, donc je ne trouve pas nécessaire que Aliou Sall démissionne ou soit limogé», a dit Modou Diagne Fada.
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here