PARTAGER

Les étudiants de l’université Assane Seck de Ziguinchor, au Sud du Sénégal, ont encore remis ça. Ils ont décrété une grève illimitée ce mercredi 19 février 2020 pour dénoncer le «faible crédit horaire accordé aux étudiants de la première année». «Est-ce que l’année dernière vous faisiez deux heures de cours par semaine ?», a posé Ibrahima Diouf, président de l’intersyndicale, aux étudiants de la première année. «Non !», ont répondu ces derniers. Ibrahima Diouf de poursuivre : «Deux heures de temps par semaine, vous allez faire deux ans de cours sans terminer. Nous nous inquiétons de votre sort parce que la qualité ne sera pas au rendez-vous.» Ces étudiants informent avoir rencontré plus de 36 fois les autorités de l’université, mais ces rencontres n’ont rien donné, ont-ils pesté. Selon l’intersyndicale, le gouvernement sénégalais ne se soucie de leur avenir. Par conséquent, ils demandent l’arrêt des travaux des chapiteaux, car ont-ils décrié, «cela fait une semaine que personne n’y travaille».
Très remontés contre leur ministre de tutelle, Cheikh Oumar Hann, dont ils disent ne plus avoir confiance, ils demandent la prise en charge de leurs problèmes par le président de la République, Macky Sall, lui-même.

presafrik.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here