PARTAGER

Ziguinchor a été samedi dernier le cadre de lancement du Rassemblement pour la citoyenneté et le développement (Rcd). Un nouveau parti politique dont le secrétaire général est le président du Conseil départemental de Vélingara. Ibrahima Barry justifie le choix de Ziguinchor : «Nous avons un parti qui a une dimension nationale. Et avant d’aller convaincre le reste du Sénégal, il faut d’abord convaincre sa famille naturelle, ses voisins. Et cette famille-là, ces voisins là, c’est la Casamance naturelle.» Face à la presse en marge de sa rencontre avec les responsables et militants de sa formation politique, l’inspecteur des Impôts et domaines a déclaré : «Nous avons senti la nécessité de créer un parti pour avoir plus de liberté, car dans les partis traditionnels, nos préoccupations ne sont pas prises en compte. Nous avons donc pensé que nous pouvons participer au développement de ce pays en proposant une nouvelle offre politique qui consiste à allier l’acte à la parole.» Il constate, en effet, que le discours, la polémique et la fausse querelle occupent beaucoup de place dans la vie politique. «Le discours mobilise beaucoup les acteurs politiques. Et nous nous inscrivons dans un nouveau créneau qui consiste à parler moins et agir plus. Et ce, en accompagnant les populations vers le travail ancré sur la citoyenneté et tourné vers le développement», promet-il.
M. Barry réaffirme cependant son «ancrage» dans Benno bokk yaakaar pour être «logique» avec lui-même et parce que «l’ossature du Rcd est composée d’anciens Socialistes». C’est pourquoi il entend accompagner le président de la République dans sa politique pour l’émergence du Sénégal. Et de préciser : «Nous ne sommes pas à l’Apr. Nous sommes un parti autonome qui, en 2019, va soutenir la candidature du Président Macky Sall pour qu’il soit brillamment réélu au 1er tour. Et après cela, nous comptons jouer pleinement nos chances, car nous sommes un parti ambitieux qui veut avoir un ancrage national. Nous n’excluons donc rien.»
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here