PARTAGER

Les responsables apéristes de Ziguinchor revendiquent la paternité des chantiers réalisés ou en cours de réalisation dans la commune dirigée par Abdoulaye Baldé.

Les Apéristes du département de Ziguinchor sonnent la grande mobilisation. A l’occasion du lancement le 19 mai dernier, à Ziguinchor, du Programme de modernisation des villes (Promovilles) par le ministre Abdoulaye Daouda Diallo, les membres du parti au pouvoir ont listé, lors d’un point de presse, les «grandes réalisations» du Président Macky Sall en Casamance. Entre autres, ils ont cité les infrastructures maritimes, aériennes et terrestres en Casamance et surtout dans la commune. Une manière pour les responsables de la mouvance présidentielle de revendiquer à leur manière ce bilan et couper, du coup, l’herbe sous les pieds des militants et responsables de l’Ucs et de son leader Abdoulaye Baldé, maire de Ziguinchor. Dans leur déclaration liminaire comme lors de leurs différentes interventions face à la presse, les Apéristes, par la voix de Lansana Diao, ont indiqué que l’Etat du Sénégal s’est aujourd’hui «complètement substitué à la collectivité locale». «Tous les domaines d’intervention de la mairie en matière de réhabilitation de la voierie urbaine, de l’assainissement, voire de l’éclairage public sont pris en charge par l’Etat à travers l’Ageroute, la subvention reçue par les techniciens de surface réduisant ainsi la mairie à ne s’occuper que de la collecte de taxes de patente», a déclaré M. Diao. «Où vont les collectes des taxes et patentes d’autant plus que l’Etat verse à la mairie une subvention pour la prise en charge de certains de ses agents ?», se sont-ils demandé.
Dans ce contexte de pré-campagne en direction de la prochaine Présidentielle, Lansana Diao, Youssou Sidibé, Mamadou Diallo et leurs partisans ont saisi cette opportunité pour magnifier «l’amour viscéral» que le Président Macky Sall a pour la Casamance. «Il nous a accordé le Promovilles, initiative qui changera radicalement le visage de Ziguinchor et, à la limite, fera d’elle la deuxième après Dakar en matière d’infrastructures», ont-ils soutenu. Dans cette même dynamique, les Apéristes ont salué les «progrès» enregistrés par le Pudc, notamment dans son volet hydraulique avec la réalisation des forages de Fanda, Agnack, Boutoupa Camara­counda, Kamobeul, mais également la réalisation, entre autres, des pistes de production et dans l’électrification rurale, l’inauguration prochaine de la Rn6 par le chef de l’Etat, le bitumage des boucles du Boudié, des Kalounayes, du Blouf, la construction d’un nouveau pont à la place du pont Emile Badiane… Des réalisations qui poussent les responsables de l’Apr à dire que leur mentor a fait «plus que ses prédécesseurs en six ans à la tête du Sénégal». Et suffisant pour exhorter les populations à voter massivement en faveur de leur candidat pour une réélection au 1er tour.
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here