PARTAGER

Papis Diallo n’a pas suivi Idrissa Seck et a préféré plutôt soutenir Macky Sall. Ce conseiller municipal à Ziguinchor, qui a lancé son mouvement Rewmi falaat Macky, souhaite que Baldé rejoigne Benno bokk yaakaar, après la levée de son interdiction de sortie du territoire.

Idrissa Seck s’est démarqué de Benno bokk yaakaar. Mais soutient encore Macky Sall et sa politique. Ce conseiller municipal à Ziguinchor qui avait gelé ses activités à Rewmi, en 2013, a réitéré son engagement aux côtés du président de la République et pour sa réélection en 2019. Dans ce sens, il a lancé le mouvement Rewmi falaat Macky (Refam). «Notre bien le plus précieux en Casamance, c’est la paix. Depuis 2012, nous vivons une accalmie et l’Etat est en train de discuter avec le Mfdc pour asseoir une paix définitive», a justifié Papis Diallo. Ce dernier y ajoute «le dragage du fleuve Casamance, la mise en circulation de trois bateaux avec un tarif social de 5 000 F Cfa, le bon réseau routier avec l’arrivée de nouveaux bus à Ziguinchor qui facilitent le déplacement des populations, etc.». M. Diallo explique également que pour ce qui est de l’Agetip dont il est le directeur administratif, «de 2012 à nos jours, nous sommes à 20 milliards de F Cfa de réalisation en Casamance grâce au Président Macky Sall».
Le leader de Refam se réjouit par ailleurs de la levée de l’interdiction de sortie du territoire accordée au maire de Ziguinchor par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). Et il en déduit que c’est un «dégel». «Je souhaite qu’au-delà, on en arrive à une situation où Abdoulaye Baldé qui n’a pas les moyens de ses ambitions accepte d’accompagner le Président Macky Sall pour sortir la Casamance de ses difficultés. Et il sera le bienvenu dans Benno bokk yaakaar», assure Papis Diallo.
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here