PARTAGER
Robert Sagna.

Le responsable communal du Rsd/Tds à Ziguinchor a décidé de rompre les amarres avec son mentor Robert Sagna. Moussa Diédhiou a mis sur pied son propre mouvement dénommé And doolel Moussa pour, selon lui, prendre son destin en main.

Le mouvement And doolel Moussa (Adm) est la consécration de près d’un mois de concertations avec ses partisans, selon son leader. «Et ce mouvement, nous l’avons créé pour prendre en main notre destin politique en perspectives des prochaines élections locales», a dit Dr Moussa Diédhiou face à la presse. Pour l’ex-lieutenant de Robert Sagna, ces prochains enjeux électoraux sont très importants pour le devenir de la commune de Ziguinchor. «En 2014, notre déclaration de candidature a été tardive. Nous voulons cette fois-ci prendre les devants pour se consacrer très tôt à ces joutes électorales», a-t-il martelé. Pour ce faire, Moussa Diédhiou compte prendre le temps de discuter avec tous ses militants, sympathisants et tous les Ziguinchorois. «Cette ville, on ne peut pas la faire sans nous qui avons choisi d’y vivre et d’y résider. Et ce, quelles que soient les conditions», ajoute-t-il.
Quid de la prochaine élection présidentielle ? «Pour l’heure, il n’y a pas de consigne de vote. Cependant, nous tendons la main à tous les potentiels candidats à l’élection présidentielle. Nous accompagnerons celui avec qui nous nous entendrons», a-t-il indiqué avant d’inviter ses partisans à ne point se presser par rapport à la campagne de collecte des parrainages qui va durer quatre mois. «Notre signature vaut de l’or», a-t-il insisté.
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here