PARTAGER

Pour Me El H. Amadou Sall, l’objectif du Pds, c’est d’avoir 200 mille parrains sur les 60 mille au maximum. Mais au-delà, le responsable libéral, accompagné de Toussaint Manga et Marie Aw, estime que «le parti a également besoin entre un à trois millions de parrains pour sécuriser cette fois-ci la victoire du Pds et de son candidat». Une victoire qui, note-t-il, «ne souffre d’aucun doute», ce qui a installé, selon lui, «la panique dans les rangs de la mouvance présidentielle». Interpellé par la presse sur l’irrecevabilité de leur candidature, l’avocat de Karim Wade n’y voit aucun souci. «Partout dans le monde, Karim Wade a gagné ces procès, sauf au Sénégal. Et s’il ne gagne pas ces procès au Sénégal, c’est parce que des pans entiers de notre justice sont aux ordres. C’est la vérité et les Sénégalais le savent», soutient le responsable libéral. Alors, Me Sall de prévenir Macky Sall : «Soit les élections se tiennent avec Karim Wade dans les meilleures conditions de régularité et de transparence, et c’est tant mieux. Soit le Pds et ses alliés s’opposeront à la tenue de l’élection présidentielle en utilisant la loi et en manifestant notre désapprobation.» Avant de menacer à nouveau : «Si Karim Wade n’est pas candidat, Macky Sall ne tiendra pas une élection dans ce pays car rien ne devrait se faire en violation de la loi. Macky veut éliminer tous les candidats qui le gênent et se choisir ceux qu’il va affronter.»
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here