PARTAGER

Les Apéristes de Ziguinchor ne sont pas impressionnés par la forte mobilisation de Ousmane Sonko dans la capitale du sud le week-end dernier. «Le problème n’est pas de mobiliser des bus pour des militants qui viennent de Tambacounda, de Kolda, de Sédhiou, de Goudomp et de Ziguinchor et penser gagner Ziguinchor le 24 février prochain», a dit Ibrahima Mendy en marge de la finale de football de la Zone I B dont il était le parrain. Le président du mouvement Macky 17-19 ne doute pas que le leader de Pastef est en train de rêver. «Le 24 février n’est pas loin et je parie qu’il va mordre la poussière ici à Ziguinchor. Personne ne le minimise, car nous sommes en politique et la politique c’est le travail sur le terrain et nous y sommes», a-t-il souligné.
M. Mendy a cependant appelé le candidat de la coalition «Sonko Président» à «faire preuve de courtoisie et de modestie» à l’endroit de ses frères casamançais de la mouvance présidentielle avec qui il partage le landerneau politique. «Quand Sonko dit que les responsables apéristes de Ziguinchor doivent le féliciter parce qu’ils lui doivent leur promotion dans les sphères étatiques suite à sa rentrée en politique, cela constitue un manque de respect notoire à notre endroit. Il doit prôner le respect de l’autre, et c’est ce qui caractérise les responsables politiques casamançais. D’ailleurs, en quoi il est plus digne que les autres fils de cette région ? Chacun est libre de défendre sa chapelle et ses idées», fait-il remarquer.
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here