PARTAGER

Le parti de Abdoulaye Baldé est prêt à s’allier aussi bien avec l’opposition qu’avec la mouvance présidentielle aux Législatives de juillet prochain. C’est la déclaration de son nouveau secrétaire communal de Ziguinchor, Taïbou Diédhiou, qui remplace Georges Massaly qui a rejoint la majorité lors du référendum.

L’Union des centristes sénégalais (Ucs) n’exclut pas de s’allier avec des partis de la majorité aux prochaines Législatives. «Aucun parti ne peut gagner seul les élections. C’est pourquoi notre parti est ouvert  aux discussions avec d’autres coalitions de l’opposition comme de la mouvance présidentielle pour les prochaines Législatives», a déclaré Taïbou Diédhiou. «Mais ce qui est probable, s’empresse-t-il d’ajouter, c’est que l’intérêt de l’Ucs, dans tous les cas, sera mis en avant et préservé, et Abdoulaye Baldé conduira une liste pour les élections législatives».
Fraîchement désigné successeur de Georges Massaly, l’ancien 3ème adjoint au maire de Ziguinchor qui a dit «oui» à Macky Sall lors du référendum du 23 mars 2016, M. Diédhiou, seul candidat pour le poste de nouveau secrétaire général communal de l’Ucs, a présenté cette «confiance» placée en lui par les militants et responsables centristes comme un «sacerdoce», une «lourde responsabilité». «La commune de Ziguinchor constitue la base politique de Abdoulaye Baldé. Donc, il s’agit aujourd’hui d’élargir les bases et de massifier le parti», a-t-il dit. Le nouveau secrétaire général communal dit compter pour ce faire, sur les «vaillantes femmes» et les jeunes, «fer de lance» de l’Ucs. Le promu considère que sa première mission sera de faire revenir au bercail tous ceux qui ont quitté leur parti.
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here