PARTAGER

Le tourisme domestique est aujourd’hui une voie obligée pour l’ensemble des acteurs. Telle est la conviction du ministre du Tourisme et des transports aériens en visite ce week-end dans la région de Ziguinchor. Alioune Sarr, tirant les enseignements de la pandémie de Covid-19, a soutenu que chaque pays doit compter sur ses propres ressources. Suffisant pour inviter ses compatriotes à soutenir les sites touristiques et venir bénéficier de l’offre, de la qualité culturelle et de la beauté des îles.

La visite de M. Sarr en Casa­mance vient après le lancement de la campagne de promotion du tourisme domestique il y a deux semaines à Saly et dans le Saloum. C’est dans ce cadre qu’après avoir visité Ziguinchor, le ministre Alioune Sarr et sa délégation se sont rendus au Cap Skirring et dans l’île de Cara­bane. Le but étant de faire découvrir les beautés sublimes de la belle Casamance. Et ce, avec l’opportunité, selon le ministre du Tourisme, de la découverte de sites historiques où reposent des personnalités qui ont marqué l’histoire de la Casamance, voire du Sénégal. Une façon également de dire aux concitoyens, aux amis du Séné­gal vivant dans le pays et dans la sous-région, que ce pays regorge de produits touristiques d’une qualité exceptionnelle, qu’il faut se donner l’opportunité de visiter. Dans cette optique, le ministre a également fait cas à la presse de la signature d’un partenariat entre Air Sénégal, l’Agence sénégalaise de promotion touristique (Aspt) et l’Hôtel Hibiscus, pour une offre packagée (billet d’avion et hôtel) pendant un séjour au Cap Skirring et à Ziguinchor. Occasion pour lui de lancer un appel à tous les hôteliers du Sénégal pour s’inspirer de ce partenariat aujourd’hui ouvert, pour avoir dans toutes les destinations du pays, des conditions de qualité optimale. «J’ai demandé que tous les hôtels du Cap Skirring fassent partie de ce partenariat», a-t-il indiqué.
Le ministre indique qu’une vérification a été faite auprès des Services régionaux du tourisme pour jauger le niveau d’exécution du crédit hôtelier dans la région. Et c’est pour constater, note-t-il, que quasiment tous les segments de la chaîne de valeurs touristique ont eu à bénéficier du crédit hôtelier, tels les artisans opérant autour du secteur touristique, les guides de voyage ainsi que les hôteliers, des impactés qu’il a rencontrés. Le ministre du Tourisme a en outre indiqué que le président de la République a donné instructions au gouvernement pour que, de 2020 à 2023, le crédit hôtelier et le crédit transport aérien soient renforcés, afin que les entreprises opérant dans les plateformes aéroportuaires et celles opérant dans le secteur touristique continuent à être appuyées à travers le crédit hôtelier et d’autres lignes de financement déployées par le ministère des Finances et de l’économie.
En attendant, le ministre du Tourisme a invité tous ses compatriotes à soutenir ce secteur. Et ce, en étant dans les sites touristiques, en bénéficiant de la qualité des offres culturelles. «Et le Sénégal est debout pour gagner ce combat contre le Covid-19 et relancer le secteur touristique et aérien», soutient-il. Pour l’édile de Diembéring Tombong Guèye, l’appréciation de cette visite du ministre du Tourisme ne peut être que positive. Et ce, eu égard aux efforts de l’Etat central et du regain d’intérêt qu’il accorde à la collectivité territoriale de Diembéring, une commune qui ne vit que du tourisme, activité centrale à laquelle sont arrimées toutes les autres activités. Et il est, selon lui, tout à fait important qu’en tant que collectivité consciente de la volonté de l’Etat de territorialiser ces politiques publiques de se positionner pour que l’ensemble de leur patrimoine puisse être travaillé pour une meilleure «touristification» de la commune de Diembéring. M. Guèye a remercié le président de la Ré­publique et le ministre du Tourisme pour tous les projets mis en branle dans la zone tels l’ouverture des huit corridors qui vont permettre à tous les usagers du Cap Skirring d’avoir accès à la mer, le travail mené par la Sapco pour l’amélioration qualitative des normes touristiques au niveau du Cap, la mise en valeur de la diversité des offres culturelles, mais aussi historiques pour l’attractivité de la destination Casamance. «Et il est heureux que le ministre du Tourisme ait pu lancer un appel aux Séné­galais de venir ici pour voir les merveilles visitées ce week-end et qui doivent être connues des Sénégalais», plaide Tombong Guèye.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here