PARTAGER

La deuxième phase de préparation du Tournoi de la Zone 2 (en mars prochain) pour les qualifications à l’Afrobasket masculin 2017, a démarré ce lundi. Dans un entretien accordé à nos confrères de Basket221, le sélectionneur-adjoint, Dame Diouf, s’est dit confiant et espère que les Lions lutteront pour décrocher la qualification.

Où vous en êtes concernant la préparation ?
On en est à la deuxième phase. Les entrainements se déroulent normalement à part qu’aujourd’hui on a eu beaucoup de blessés qui nous arrivent du championnat. Ils ont joué un match très heurté ce dimanche entre le Duc et la Douane. Ça nous a un peu ralentis mais je pense que demain (aujourd’hui) on va repartir sur de meilleures bases.

Vous travaillez sur quoi actuellement ?
Actuellement l’objectif c’est de mettre en place les systèmes de jeu. Comme je l’ai tantôt, l’équipe a déjà un vécu avec le nouveau coach (Porfirio Fisac de Diego). On a eu à faire une préparation pour le Tournoi de qualification aux Jo de Rio. Mais ces joueurs-là ne sont pas encore au parfum. Notre objectif c’est de voir ces systèmes avec eux.

Et comment jugez-vous votre groupe ?
Ils sont motivés ! On leur a parlé de l’importance de ce tournoi. Ils en sont conscients. Donc je pense que pour l’instant il n’y a pas de problème.

Pensez-vous pouvoir décrocher la qualification sans les expatriés ?
Ça dépend de ce qu’on va trouver sur place parce qu’on ne peut pas se prononcer là-dessus actuellement. On n’a encore rien sur nos adversaires. Mais de toute façon le basket sénégalais a de très bons joueurs sur le plan local. Les meilleurs sont là et je pense qu’ils sont capables de produire un très bon basket.

Quelles sont les chances du Sénégal pour ces éliminatoires ?
On croit fermement en nos chances. On va tout donner pour ça. Je pense que c’est une question de préparation. Se préparer sur le terrain, mentalement, et tout donner pour offrir cette qualification au Sénégal.

Magatte Diop, sur l’absence des expatriés : «Une situation difficile à maîtriser»

Le directeur technique national, Magatte Diop, a fait la situation sur les expatriés qui n’ont toujours pas rejoint le groupe. Une situation «difficile à maîtriser», selon le technicien, qui s’est confié à Basket221.
«Je ne peux pas trop m’avancer sur les expatriés. On ne les a pas encore vus mais on les attend toujours. Ce qui est sûr c’est qu’on a fait appel à eux. C’est quelque chose de difficile à maîtriser.»
Mais pour le Dtn, le travail va continuer avec ceux qui sont là (les locaux). «On a un groupe qui est là et c’est avec eux qu’on travaille.» Magatte Diop pense d’ailleurs que la mayonnaise commence à prendre forme petit à petit avec ces derniers. «Il y a un léger mieux. Je crois que d’ici la semaine prochaine où on va faire deux séances par jour, les structures de jeu définies par l’entraîneur espagnol seront bien assimilées par le groupe.»
Même en l’absence d’expatriés, le Sénégal garde néanmoins des chances de se qualifier au prochain Afrobasket, selon le Dtn. «L’objectif c’est de gagner l’Afrobasket et si nous voulons le gagner, il faut impérativement se qualifier. Ce groupe, il est bon ! Il faut leur faire confiance.  S’ils travaillent sérieusement, on a toutes les chances de se qualifier.»

Basket221

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here