PARTAGER

Des «coiffeurs» muets pour ne pas «exploser» la Tanière
«Si je parle, ça fera des dégâts.» C’est en ces termes que certains joueurs comme Diafra Sakho ou encore Kara Mbodji se sont excusés pour ne pas s’adresser à la presse en zone mixte, juste après l’élimination des Lions du Mondial russe. Une démarche qui n’est pas une première de la part de ces joueurs que le sélectionneur, Aliou Cissé, a préféré laisser sur le banc, au profit d’autres. Souvent les premiers à quitter les vestiaires, des fois, bien avant même le retour du coach en conférence de presse, «les coiffeurs» ont visiblement vécu de pires moments au sein de la Tanière, durant ce Mondial russe. Ce qui risque de plomber l’ambiance dans la Tanière durant les prochaines semaines. Mais surtout pour les prochaines échéances à venir avec la suite des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019 en septembre prochain. Surtout que d’autres, au sein de la Tanière, n’ont pas manqué de déplorer de tels comportements, estimant que cela doit être un honneur de figurer déjà dans la liste des 23 joueurs sélectionnés pour une phase finale de Coupe du monde. Il faudra alors à la Fédération sénégalaise de football, mais aussi le ministère de Sports, de trouver les mots justes pour recoller les morceaux avant le prochain rassemblement.