PARTAGER

Le groupe français Avico et la compagnie Arc-en-ciel airlines ont rendu officiel le jeudi dernier leur partenariat pour mieux couvrir les cieux à partir de Dakar. Les deux sociétés interviennent dans l’aviation d’affaires, notamment le vol à la commande, les évacuations sanitaires en urgence, entre autres.

L’union fait la force. Le groupe Avico, courtier aérien français, et la société Arc-en-ciel ont officiellement uni avant-hier jeudi, à Dakar, leurs efforts pour servir plus largement et explorer de nouveaux horizons à partir du Sénégal. Les deux sociétés sont spécialisées dans l’aviation d’affaires, le vol à la commande, les évacuations sanitaires, entre autres. Leur partenariat à Dakar intervient dans un contexte où le Covid 19 vient de visiter le Sénégal. En cas de besoin d’évacuation sanitaire en urgence, le gouvernement peut donc compter sur cette compagnie aérienne. «Pour les cas comme le coronavirus, du fait que cela soit infectieux, cela demande des précautions particulières. Pour le moment, on n’a pas été sollicité pour ce genre de choses. En revanche, nous avions à l’époque d’Ebola pour des transports de personnes affectées. Et là, cela nécessite un matériel extrêmement onéreux que nous avions à Dakar… Pour ce genre de cas un peu particuliers, on sait faire également», a confié Michel Jacquot, président d’Arc-en-ciel airlines, en conférence de presse.
L’offre de voyage d’affaires au Sénégal est principalement absorbée par des compagnies étrangères. Le secteur du vol à la demande, qui répond à des demandes aussi spécifiques qu’exigeantes telles que les missions sanitaires, les voyages institutionnels, les navettes d’entreprises, nécessite l’implantation de compagnies spécialisées pour répondre à la demande et participer à l’activité et au développement du Sénégal.
L’aviation d’affaires intéresse en effet un segment de clientèle particulier, tant par ses besoins de flexibilité que par ses capacités financières. Il s’agit des institutions et organisations gouvernementales et inter-gouvernementales, des multinationales et des corporates, (mines, énergies, grandes industries, pétrole, gaz et certains services tertiaires), mais également de grandes figures de la société dont les entrepreneurs, les artistes, les sportifs, les religieux…
«Face aux demandes de ces clients, il n’existe localement que deux compagnies qui portent le pavillon sénégalais, à savoir Transair et Arc-en-ciel. Cette dernière est la seule pleinement dédiée aux vols à la demande», a souligné Ibra Wane, directeur général d’Arc-en-ciel airlines.
Le mariage des deux compagnies aériennes s’explique en outre par l’avènement du pétrole et du gaz au Sénégal qui offre une nouvelle niche, celle de l’offshore avec les besoins de déplacement sur les plateaux d’exploitation en mer. «Le savoir-faire des équipes d’Arc-en-ciel et le professionnalisme de la compagnie sont des atouts clés pour participer au développement du transport aérien au départ et à destination du Sénégal», a dit Mourad Majoul, fondateur et président du groupe Avico.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here