PARTAGER

Hier, par la voix de son porte-parole, Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké, le Khalife général des mourides, a appelé les Sénégalais, en particulier les musulmans, à l’unité après le tollé soulevé par la récente sortie de Idrissa Seck. Cependant Serigne Mountakha Mbacké estime qu’«avant d’être un talibé, il faut tout d’abord être un bon musulman». Il a par ailleurs exhorté les fidèles au pardon.

La réaction du Khalife général des mourides, sur ce qui est convenue d’appeler «Affaire Idrissa Seck», était très attendue, après la sortie enflammée du Khalife général des tidianes, Serigne Mbaye Sy Mansour. Serigne Mountakha Mbacké est sorti de sa réserve hier pour «dégonfler» la tension sur Makka ou Bakka provoquée par le leader de Rewmi. Par la voix de son porte-parole, le khalife de Touba a appelé les musulmans de façon générale et les confréries en particulier à l’unité. Dans son adresse aux Sénégalais, Serigne Bass Abdou Khadre a exhorté les uns et les autres à œuvrer pour la paix sociale dans le pays. Le guide spirituel a également demandé à tout le monde de prendre exemple sur le fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, qui, «malgré tout ce que ses détracteurs lui ont fait, leur a pardonné».
Autre chose que le khalife de Bamba a tenu à préciser, c’est que «avant d’être un talibé, il faut tout d’abord être un bon musulman». Sur ce point, Idrissa Seck, en reprécisant sa pensée, avait avoué publiquement son appartenance à la famille de Serigne Touba. Toutefois, le khalife a affirmé que son objectif aujourd’hui est de consolider l’unité dans la Oumah islamique, en poursuivant l’œuvre de son prédécesseur, Serigne Sidy Makhtar Mbacké. Il a aussi appelé les fidèles mourides à se montrer respectueux. En effet, avant la déclaration de Serigne Mountakha Mbacké, le Khalife général des tidianes était le premier à se prononcer sur cette actualité brûlante, qui charrie passion et polémique malgré les précisions apportées par Idy pour essayer de désamorcer la bombe. Malgré tout, tout le monde continue à lui tomber dessus.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here