PARTAGER

Le courant risque de ne pas passer entre la Senelec et les consommateurs. En donnant la fourchette des ménages impactés par la hausse, le directeur de la boîte risque d’enrager les clients aux factures qui devaient en réalité tourner autour de 1 100 et 32 mille F Cfa. Ceux qui se retrouvent avec des factures qui sont passées du simple au double risquent de disjoncter, après les éclairages de Mademba Bitèye qui veut baisser la tension.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here