PARTAGER

Pour les Forces démocratiques du Sénégal, Mansour Faye «n’a plus la crédibilité»pour conduire le projet de distribution des vivres destinés aux populations vulnérables au Covid-19. Babacar Diop et ses camarades demandent à l’Ofnac de s’autosaisir pour faire la lumière sur ce qu’ils appellent la «première saison du coronagate».

Le parti des Forces démocratiques du Sénégal (Fds) qualifie de «coronagate» la gestion du programme de distribution des vivres destinés aux populations vulnérables au Covid-19. Dans un communiqué, Babacar Diop et ses camarades exigent la démission de Mansour Faye, ministre du Developpement communautaire, de l’équité territoriale et sociale. «L’attri­bution frauduleuse de deux marchés pour l’achat de riz d’un montant de 17 milliards francs Cfa à l’homme d’affaires Rayan Hachem, proche de la famille présidentielle, propriétaire des entreprises Avanti-Suarl et Afri and co, sème le doute dans la tête des citoyens honnêtes. Dans quelles conditions l’homme d’affaires a gagné le marché de 9 milliards 625 millions francs Cfa avec Avanti-Suarl ? Comment Afri and co, qui n’est pas enregistrée dans le registre des entreprises reconnues par l’Apix, a pu gagner un marché de 8 milliards 250 millions francs Cfa. Le Coronavirus tue, mais il enrichit des gens sur le dos des populations vulnérables», dénonce le parti Fds.
Le marché du transport des vivres à l’intérieur du pays, confié au député Demba Diop dit DiopSy, constitue aussi un scandale aux yeux du parti dirigé par Babacar Diop. «Alors que les transporteurs avaient offert leurs services au gouvernement pour participer à l’effort de guerre, Mansour Faye a décidé, frauduleusement, et en violation flagrante de la loi, d’accorder le marché du convoyage du riz au député et homme d’affaires, Demba Diop Sy, membre de la mouvance présidentielle : un véritable partage de «Bouki». Le coronavirus est une occasion aussi pour enrichir des familles, des proches et des partisans. Après le frère du Président dans le scandale du pétrole, c’est au tour du beau-frère de souiller sa réputation dans le riz destiné aux pauvres», déplore ce parti.

L’Ofnac interpellé
D’après ce parti d’opposition, la gestion de l’enveloppe de 69 milliards francs Cfa accordée aux ménages vulnérables annonce la «première saison de coronagate, un scandale de plusieurs milliards qui mouille encore l’entourage du président de la République». Pour Babacar Diop et Cie, la distribution des vivres «n’a obéi à aucun critère objectif et scientifique». A la lumière de ces faits, déduisent les Fds, Mansour Faye «n’a plus la crédibilité» pour continuer les opérations de distribution des vivres. «Cet homme ne connaît rien de l’équité sociale. Le népotisme et le clientélisme constituent son unique centre d’intérêt», disent les membres de ce parti d’opposition. Les Fds demandent à l’Ofnac d’ouvrir une enquête sur les marchés, le transport et la distribution des vivres. «Ceux qui profitent de la misère des populations doivent croupir en prison», concluent Babacar Diop et Cie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here