PARTAGER

La nomination de Aïssata Tall Sall était attendue après son soutien à Macky Sall lors de la Présidentielle du 24 février 2019. La maire de Podor a finalement été nommée «Envoyée spéciale » du président de la République, poste que Mimi Touré occupait avant d’atterrir au Cese.

Aïssata Tall Sall est désormais «l’Envoyée spéciale» du président de la République. Elle a été nommée hier à cette fonction créée par le chef de l’Etat et occupée pour la première fois par une autre dame, en l’occurrence Aminata Touré, devenue présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese). Annoncée avec insistance par la presse à la tête de l’Autorité de régulation des postes et des télécommunications (Artp), la maire de Podor vient d’être finalement casée ailleurs. Une façon pour Macky Sall de lui rendre la monnaie de sa pièce après que la présidente du mouvement «Osez l’avenir» lui a apporté son soutien à la dernière Présidentielle. «Mes décisions politiques, je les assume en toute responsabilité. Personne ne me les dicte. Après mille analyses de la situation politique, moi-même, mon opinion personnelle était que je soutienne le Président Macky Sall. Non pas parce que j’ai reçu des pressions. J’ai beaucoup entendu parler de ça, que ce sont des marabouts qui m’ont dit, ce n’est vrai pas…», avait-elle démenti lors d’une conférence de presse à la veille de l’élection du 24 février 2019. C’est que son ralliement-surprise au candidat de Benno bokk yaakaar lui avait valu une flopée de critiques. Certains n’ont pu lui pardonner sa transhumance à quelques encablures de la Présidentielle. «Très souvent, il arrive que les leaders politiques se retranchent derrière leur base pour dire «c’est ma base qui a décidé». Non, ma base a décidé, mais moi aussi j’ai décidé parce que j’ai une parole avec la base. La coalition est en phase avec elle-même. Elle est en phase avec ce qu’elle croit être l’intérêt du Sénégal. Elle est en phase avec ce qu’elle croit pouvoir apporter pour la construction de notre cher pays. Voilà pourquoi, nous avons décidé, de façon consciencieuse, méticuleuse, studieuse de soutenir le candidat Macky Sall», justifiait l’avocate. Lors de l’installation de son directoire de campagne, Macky Sall avait défendu ses nouveaux alliés. «Je voudrais encourager ceux qui ont envie de travailler pour l’avenir du Sénégal, pour consolider sa stabilité, à ne pas entendre les insultes qui ne manqueront pas. Il n’y a pas de transhumance qui tienne. Ce qu’il y a, c’est le choix lucide et raisonné d’un candidat qui soit le mieux placé, l’homme qu’il faut à la place qu’il faut», avait dit le candidat de Bby.
Aïssata Tall Sall rallonge ainsi la liste des alliés «récompensés» par le président de la Répu­blique. Parmi eux, il y a Modou Diagne Fada de Lr/Yeesal, placé à la direction de la Sonacos, ou encore Abdoulaye Baldé de l’Ucs qui a été promu récemment à la présidence de la Commission de l’énergie de l’Assemblée nationale. Cette nomination de Aïssata Tall Sall pourrait être une stratégie pour le chef de l’Etat de renforcer le maire de Podor en vue des prochaines élections locales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here