PARTAGER

La communauté kognagui du département de Vélingara restera toujours reconnaissante à l’inventeur de la machine à décortiquer le fonio, Sanoussi Diakité. Le directeur de l’Office national de la formation professionnelle (Onfp) avait gratuitement offert en 2012 un moulin à cette communauté à travers ses membres regroupés dans le groupement féminin «Seeda seeda». Le travail de décorticage, facilité par cette technologie, rien ne doit plus freiner la présence de cette fine céréale dans les champs des peuples du sud du Sénégal. C’est la conviction de la présidente du groupement «Seeda seeda», Coumba Mané, qui a initié une journée de promotion et de vulgarisation du fonio et de son moulin. Jeudi passé, tous les Peuples qui pratiquent cette culture dans les régions de Tambacounda et de Kolda et même de la Guinée-Conakry étaient représentés à cette célébration du fonio et de sa machine dans le quartier Thiankang de la commune de Vélingara. Coumba Mané explique : «Nous voulons que tous les Peuples qui cultivaient le fonio et qui l’ont abandonné du fait de la dureté du travail reviennent à cette culture. Le décorticage qui était dissuasif est devenu très facile et le prix de vente est très attractif. En plus, sa consommation prévient certaines maladies telles que le diabète.» Elle poursuit : «Je m’engage à sillonner toutes les localités du Sénégal pour enseigner les pratiques culturales pour une meilleure rentabilité.»
Mamadou Diouf, coordonnateur opérationnel du projet de diffusion à grande échelle de la machine à décortiquer, a indiqué que «les communautés qui pratiquent cette culture ont désormais des opportunités d’affaires en créant des unités de décorticage, se faire beaucoup d’argent par la vente de cette céréale très prisée et aux vertus thérapeutiques, scientifiquement reconnues».
Le président du Conseil départemental, Ibrahima Barry, parrain de cette journée, s’est engagé à augmenter ses surfaces emblavées en fonio et s’est donné le surnom de «Barry fonio».
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here