PARTAGER

Va-t-on vers la levée du mot d’ordre de grève des travailleurs de la santé ? En tout cas, l’Alliance des syndicats autonomes de la santé «And gueusseum» estime que des avancées considérables ont été notées dans le cadre de leurs revendications. Joint par téléphone hier, Mballo Dia Thiam a fait savoir que l’adoption en Conseil des ministres du décret portant statut des fonctionnaires de la santé et de l’action sociale est une grande victoire.

L’adoption en Conseil des ministres du projet de décret modifiant et complétant le décret n° 77-887 du 12 octobre 1977, portant statut particulier du cadre des fonctionnaires de la santé publique et de l’action sociale a été appréciée par la coalition de syndicats And gueusseum. Joint par téléphone hier, Mballo Dia Thiam, l’un des dirigeants de cette organisation, soutient que c’est une satisfaction et une grande victoire dans le cadre de leur lutte. Selon le syndicaliste, l’adoption de ce décret a été l’un des points les plus importants de leur plateforme revendicative.
Revenant sur l’importance de ce décret, il explique que son adoption va changer la carrière des travailleurs sociaux et de la santé. D’après lui, avec ce décret, il sera possible de créer de nouveaux corps dans le domaine de la santé communautaire, avec le relèvement de leur niveau d’étude ; les titulaires d’un Master pourront s’inscrire dans une école doctorale. Il renseigne également que le retard noté dans la Fonction publique sera comblée. Le syndicaliste qui informe qu’ils devaient rencontrer le gouvernement hier dans l’après-midi souligne que la suite qu’ils vont donner à leur lutte dépendra de ces échanges. Mballo Dia Thiam, qui salue les décisions des autorités, souligne que le secrétariat exécutif va se réunir pour apprécier tout cela. Même si la décision de lever le mot d’ordre de grève n’est pas encore prise, il estime toutefois que des avancées considérables ont été notées.
L’adoption de ce projet de décret a été décidée au moment où cette coalition de syndicats des travailleurs de la santé était en train de dérouler son 10ème plan d’actions. D’ailleurs, une marche a été organisée hier dans la banlieue pour exiger la satisfaction de leurs revendications. Celles-ci tournaient entre autres autour de la hausse des indemnités de logement et de risque, l’application des accords résiduels de 2014, le paiement intégral des arriérés de salaire des contractuels, l’effectivité de la Fonction publique territoriale.
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here