PARTAGER

Comme à l’accoutumée, les Saltigués du Sine se sont encore retrouvés ce week-end au centre Malango de Fatick pour scruter l’avenir de notre pays à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de divination appelée «xoy». A cet effet, certains ont prédit des troubles, notamment dans la capitale du Sine, et des accidents routiers, tandis que d’autres assurent que l’hivernage prochain sera des meilleurs. Sans oublier l’obtention d’un second mandat pour le chef de l’Etat Macky Sall.

Si l’on n’y prend garde, la capitale du Sine pourrait prochainement être le théâtre de graves troubles qui ne manqueront pas de faire couler du sang. Du moins c’est ce qu’ont fait savoir bon nombre de Saltigués (devins sérères) qui ont pris part le week-end dernier à la traditionnelle séance de divination (xoy en sérère), au centre expérimental des médecines traditionnelles dit centre Malango. «De graves tensions planent sur le Sénégal et notamment Fatick», dira d’emblée la Saltigué de Niakhar, Amy Faye. Devant un public interloqué, elle s’empresse d’inviter les Sénégalais à prier pour juguler le mal qui pointe à l’horizon. Comme pour emboîter le pas à sa collègue de Niakhar, Guedj Diop alias Guedj Wagni de Joal déclare avoir vu beaucoup de sang couler dans le pays.
Dans le même ordre d’idées, celui qui se fait appeler «Saltigué de la nouvelle génération», Saliou Sène de Mbellacadiao, s’interroge lui sur les nombreux gendarmes qu’ils a vu courir. Avant d’évoquer des troubles à Fatick. Tout comme la nouvelle recrue de Malango, Rose Diouf, qui fait état de bagarres à la gare routière de Fatick où des couteaux seraient même brandis. La jeune Rose dont l’âge ne dépasserait pas la trentaine a également renseigné sur le sang qu’elle a vu couler entre la gouvernance et la gendarmerie de Fatick. D’autres devins à l’image de Dibor Diouf de Ndianème, Abdoulaye Diop de Ndiambour Sine, Serigne Senghor de Yenguélé, entre autres, ont abondé dans le même sens que leurs prédécesseurs.

Mort d’une grande personnalité avant le début de l’hivernage
Toujours dans ce registre macabre, le Saltigué Lademba Faye informe de la disparition d’une grande personnalité avant le début de l’hivernage tandis qu’un autre déclare avoir été dépassé à la sortie de Fatick par un convoi du Président Macky Sall se dirigeant vers Kaolack, à l’occasion du décès d’une grande personnalité politique.
L’autre Saltigué de Diadiakh, Abdoulaye Ndiaye, a prédit la mort d’un journaliste. Et pour éviter la survenue de ce malheur dans la famille de la presse, il recommande au président de l’Association des journalistes de sacrifier un bouc noir, sans plus de précisions. Les nombreux accidents sur la route, notamment sur la Nationale 1, viendront compléter ce tableau qui est tout sauf reluisant.
A propos de l’hivernage prochain, la majorité des Saltigués est d’avis qu’il sera pluvieux et que les récoltes seront par conséquent abondantes. Cependant, leurs collègues Guedj Wagni, Saliou Sène, Bernard Diègane Diouf ou Waly Faye de Karndiane ont émis quelques réserves par rapport à la fin de la saison des pluies qui pourrait être marquée par un déficit pluviométrique et des maladies.
Comme toujours, la politique s’est aussi invitée à cette cérémonie. Même si ceux qui en parlent jurent ignorer tout de ce sujet. C’est ainsi que la célébrissime Khane Diouf de Diadiakh a réitéré sa prédiction de l’année dernière en martelant que le chef de l’Etat, Macky Sall, aura un second mandat, qu’il pleuve ou qu’il neige. A en croire Latyr Ndiaye de Sanghaï, non seulement Macky Sall aura un second mandat, mais celui qui va lui succéder sera un de ses proches collaborateurs.

dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here