PARTAGER

La Police, qui a fait le point hier sur la situation de la délinquance et la criminalité à Dakar, a annoncé le recul du banditisme grâce à la stratégie qu’elle a mise en place.

La Police nationale, qui a lancé la guerre contre la grande délinquance suite «au sentiment d’insécurité né chez les populations», a mis en place une stratégie globale «ayant permis de réduire drastiquement cette perception». En plus du maillage du territoire national, un plan de sécurisation, caractérisé par une présence quotidienne sur le terrain et une mutualisation des moyens entre les différentes brigades de recherches et les sûretés urbaines, «a abouti à une maîtrise de la délinquance et la criminalité urbaines». Cela s’est traduit, mentionne le document, «par une élucidation durant le mois de janvier 2020 des délits et crimes à hauteur de 90% contre 100% en février 2020». Mieux, la police révèle que la Sûreté urbaine du Commissariat central de Dakar et les autres commissariats du Service régional de sécurité publique «sont parvenus à des résultats satisfaisants». Parmi lesquels, lit-on, la saisie de 300 kg de chanvre indien le 22 janvier 2020 à la gare routière des Baux maraîchers de Pikine dans un bus en provenance du Mali, la saisie de 150 tonnes de riz non propre à la consommation à la rue Tolbiac le 30 janvier 2020. Il y a également le démantèlement dans le courant du mois de février 2020 «d’une bande de dix individus, spécialisés dans le braquage des magasins de denrées alimentaires dont les propriétaires ont été victimes d’un préjudice évalué à plus de 100 millions de F Cfa, la saisie de 3 tonnes de produits agroalimentaires impropres à la consommation à Malika le mardi 17 mars 2020…».

L’élucidation du meurtre de Yankhoba Diagouraga
Le meurtre de Yankhoba Diagouraga, tué lors d’une agression à la Médina il y a quelques semaines, aurait été élucidé. La Police nationale a fait savoir qu’il ressort de l’enquête que tout est parti d’une tentative de vol de téléphone qui a viré au drame. Ainsi, trois des mis en cause ont été interpellés. L’enquête suit toujours son cours.
S’agissant des statistiques relatives à la délinquance dans la région de Dakar, il a été enregistré depuis le début de l’année 2020 une série d’arrestations : 351 personnes ont été interpellées pour diverses infractions comme vol simple, abus de confiance et détournement, escroquerie, vol avec violence, recel, cambriolage. Concernant les infractions relatives aux stupéfiants, 525 personnes ont été interpellées dont 387 pour usage de chanvre indien, 129 pour trafic et 9 pour trafic de drogue dure. «C’est le lieu de signaler la célérité avec laquelle les auteurs d’actes criminels et de délinquance ont été interpellés par les services de la Police nationale qui ont travaillé en parfaite synergie», précise la police qui a dévoilé ces chiffres hier.
Par ailleurs, concernant la lutte contre le Covid-19, la Police nationale, le Commissariat central de Dakar, à l’instar des localités de l’intérieur du pays, «sécurisent les sites de confinement situés dans son secteur de compétence, apportent son soutien aux autorités administratives et sanitaires». Elle contribue aussi «aux opérations d’identification et de localisation des personnes contact, participe aux séances de sensibilisation et est engagée quotidiennement sur le terrain pour appliquer les directives présidentielles et l’arrêté ministériel relatif à l’interdiction provisoire des manifestations et rassemblements».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here